Vol de courrier

Voici donc un énième courrier envoyé a un énième avocat Cette fois ci on me vole mon courrier Enfin c'est un peu plus complexe puisque c'est l'entreprise que j'ai payé pour réceptionner mon courrier en toute sécurité qui m'informe par écrit qu'elle ne me le remettra pas, du moins pas tout de suite, et à vrai dire ils ne savent pas quand

Bonjour maître

Étant très souvent victime de vols de courriers (depuis deux ans et toutes sortes, aussi bien paquets que courriers simples, avis de recommandés etc) que 18 réclamations motivées auprès de la poste (qui "poursuit son enquête" depuis deux ans) j'ai fait réexpédier mon courrier chez un service de secrétariat à distance un peu loin de chez moi.


La "responsable" de ce secrétariat service, dans son devis, m'affirmait pouvoir être payée par chèque, virement ou liquide.


Or dès que j'ai accepté, renvoyé le devis signé et fait établir le transfert d'adresse la personne n'acceptait plus les virements, ni les envois de mandat cash et refusait aussi PayPal.


Or je n'avais plus de formules de chèques et les nouveaux chéquiers devant arriver chez cette "pro" indélicate, j'étais bien embêtée d'autant plus que la personne menaçait de jeter mon courrier (et c'est TRES grave, je suis en plein dans des procédures judiciaires, le courrier c'est vital pour moi, c'est d'ailleurs bien pour cela que je préférais payer plutôt que de risquer qu'un courrier disparaisse)


Finalement la banque postale m'a fait venir un chéquier à récupérer auprès du contrôleur de mon centre de distribution et j'ai envoyé mon chèque en AR.


Bien sûr, je n'ai pas reçu la preuve de réception (because transfert) mais j'ai suivi via la poste et le courrier a bien été réceptionné il y a une semaine et la somme convenue débitée de mon compte des le lendemain (il y a 6 jours)

Or je n'ai toujours reçu aucun scan de courrier (m'étant mis en contact téléphonique avec certains correspondants je sais qu'ils m'ont envoyé des courriers et cette histoire dure depuis 32 jours)
Impossible de joindre ce secrétariat service au téléphone, on ne répond pas à mes messages sur repondeur, dimanche en panique j'envoie un mail, puis lundi (hier) un texto informant que j'ai envoyé un mail et donnant le numéro de l'AR.

Je reçois dans l'après midi un courriel surprenant m'informant que j'aurais sans doute mon courrier la semaine prochaine, car "il faut attendre 15 jours après l'encaissement d'un chèque" (déjà, ce point de droit m'interpelle, faut-il vraiment attendre 15 jours en France quand on a payé un service d'avance pour que le service se mette en route ?)

Angoisée par mes soucis juridiques et fiscaux je demande (poliment) à ce secrétariat service de bien vouloir m'indiquer si j'avais reçu des recommandés ou des assignations ou quoi que ce soit d'officiel, et je signale en fin de lettre que "je m'étonne de ces pratiques commerciales dont j'ignorais l'existence"

Là je n'ai pas eu à attendre longtemps pour la réponse qui arriva en suivant (en voici le copier coller) "Vous commencez à me faire perdre patience
Dès le début je vous ai demandé de m'adresser un chèque par courrier.
Alors vous allez changez de ton.
Merci"


(Je répète, le chèque a finalement été reçu et encaissé il y a 6 jours, en outre le devis précisait des modalités de paiement très rapides - virement - qui n'ont plus été possibles une fois la réexpédition faite.

Je suis allée voir la police qui a refusé de prendre ma plainte, comme d'habitude, ou même de me laisser faire une main courante

Je ne sais pas quoi faire. Je ne crois plus qu'un jour j'aurais mon courrier [il faut dire que quelques indices personnels très précis mais sans témoignage officiel me font penser qu'il s'agit sans doute des gens avec qui je suis en procès qui volent ou font voler certains courriers dès le départ, et ils ont beaucoup d'argent et beaucoup de relations (familiales entre autres) avec CGT la poste, et même d'après mes amis du tri postal (car j'en ai, y ayant travaillé) à peu près n'importe qui ayant "du réseau" peut se faire communiquer vers qui est réexpédié des courriers, enfin bref ceci est que conjonctures, et pas le but ultime de ma demande de rendez-vous avec vos services]

Je désire porter plainte auprès du procureur de la République puisque la police interdit toute plainte au sujet de vols de courriers

En effet, je considère (mais je ne connais rien au droit) que le chèque (d'un montant de 60 euros et que  ma banque aurait laissé passer même si j'avais été en découvert ce qui n'est pas le cas) ayant été encaissé depuis 6 jours et le service entendu (parce que je n'arrive pas à obtenir non plus la facture promise oralement lors de notre premier entretien téléphonique, très chaleureux - la nana ayant vraiment l'air compréhensive, chaleureuse et sympa au téléphone la première fois) n'ayant TOUJOURS pas eu l'ombre d'un début de commencement d'exécution 6 jours après le paiement, qu'il y a véritablement volonté de nuire, volonté matérialisée d'ailleurs par le dernier message de la personne (Alors vous allez baissez le ton - les fautes sont d'origine - n'étant pas selon moi une réponse acceptable à un client volé)

Je ne sais pas comment qualifier tout cela

Je me suis adressée à la chambre de commerce (car en plus j'ai découvert que cette personne - dont j'avais vérifié que le site comportait bien un numéro Siret avant d'appeler - a fait mettre les comptes et renseignements de son entreprise en "caché" donc je m'inquietais de savoir si l'entreprise existait réellement) mais d'après eux, elle doit être inscrite à la chambre des métiers et non à la CCI, le numéro de Siret existe vraiment, l'entreprise est active depuis 2008 et ne comporte aucun salarié (ce qui est pas mal en contradiction avec ce qui est écrit sur le site de "l'entreprise")


C'est la CCI qui m'a suggéré de porter plainte, droit à la plainte refusé comme d'habitude...

Donc je suis perdue

J'ai entamé des démarches très importantes et demandé à des bâtonniers de me nommer un avocat ET JE N'AI AUCUN ACCÈS À MON COURRIER !
Non seulement ce "secrétariat service" m'écrit que l'on ne me le donnera pas mes 32 jours de courriers en retard cette semaine mais en plus on refuse de me communiquer ne serait-ce que le nom des correspondants m'ayant écrit !

Cette histoire est folle, bien sûr dès demain je vais chercher une entreprise de confiance, mais comment avoir confiance quand le service public ne marche pas, qu'on vous refuse tout droit à la plainte, et qu'on se fait finalement voler son courrier par l'entreprise privée qu'on a soit même payé pour pallier aux défaillances du service public !
cette histoire me traumatise
Maître, j'ai besoin de conseils

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.