Avocat véreux - le point - résumé de l'affaire de mon appartement de Bayonne

Les petits arrangements entre huissiers et avocats véreux Tout est bon pour cambrioler les locataires

gros problème
Mes propriétaires, avec lesquels j'étais en conflit car ils refusaient la régularisation des charges ont profité d'une de mes absence de mon domicile pour faire déclarer un "abandon de domicile" avec faux établis par huissier comme quoi il n'y avait plus d'électricité, ni de téléphone, alors que je paie mes factures tous les mois et mon assurance aussi et que tout fonctionne.


Ils ont donc, une fois leur jugement d'abandon de domicile établi (à partir de faux)  fait changer les serrures (mais pas tout de suite, il paraît que la procédure d'abandon de domicile est la seule procédure où l'on n'averti pas le condamné, en ce qui me concerne j'ai continué à rentrer et sortir de chez moi sans savoir que avais abandonné mon domicile plusieurs mois après le jugement)  et voilà que je suis "à la rue", dormant chez des amis ou dans des hébergements touristiques depuis le mois de mars.
J'ai fait appel de la décision d'abandon de domicile (toute seule, aidée par le greffe) et ai demandé un avocat via l'aide juridictionnelle, mais cet avocat me balade.

Des le départ elle ne s'est pas mise en contact avec moi, je croyais n'avoir pas d'avocat mais en fait elle était nommée depuis 21 jours déjà (m'a prétexté que c'était le greffe les coupables et qu'ils ne l'avaient pas avertie), n'a pas averti la partie adverse de sa présence comme avocat lors de l'audience donc la partie adverse a demandé un premier report (heureusement que j'étais là car ils demandaient conjointement un report au mois de septembre).

Lors de la seconde audience (19 juillet), où elle m'avait enjoint de ne pas venir, car  "ça n'en vaut pas la peine" elle est  arrivée très en retard, après plusieurs appels de ma part, et n'avait "pas eu le temps" (en 8 semaines) de préparer ses conclusions, avait oublié les pièces a son bureau et ne les avait pas déposé au greffe, elle m'a dit de "m'expliquer au juge" (sans pièces c'est facile !). 

J'ai réussi à négocier un second report, en plaidant que mon avocate avait eu beaucoup d'activités personnelles.

Depuis,  j'ai été victime de tentative d'escroquerie de la part de cette avocate qui m'a dit que l'aide juridictionnelle m'avait été refusée (alors que la commission ne se réuni que aujourd'hui 23 juillet) et que je lui devais donc 800 euros. 

Elle a aussi soit disant "fait appel" en procédure contradictoire du refus d'aide juridictionnelle (lol) et selon elle je lui devrais 500 euros pour cet acte imaginaire

Je ne sais plus quoi faire, je me doutais bien que les avocats à l'aide juridictionnelle n'étaient pas les meilleurs mais pas que c'était des ripoux crevards à ce point. J'ai déjà dépensé à plus de 1700 euros de logement depuis que j'ai cette avocate maudite qui fait reporter à chaque fois.
Mes voisins me disent que les proprios ont vidé une partie de mon appartement (ils me faisaient toujours compliments sur mes bibelots et œuvre d'art), mais qu'ils ont dernièrement remis des choses (notamment mon piano) 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.