Sophie Dufau
Journaliste
Journaliste à Mediapart

64 Billets

35 Éditions

Billet de blog 10 sept. 2020

Une campagne si paisible dans le village de Mussolini

Que se passe-t-il quand la gauche veut s’alléger du poids des luttes passées, s’affranchir des combats historiques pour entrer tranquillement dans une gestion apaisée ? Le documentaire « Grano Amaro », de Cyril Bérard et Samuel Picas, tourné à Predappio en Italie, et que Mediapart diffuse à partir du samedi 12 septembre, agit comme un coup de tonnerre. Il faut dire qu’à Predappio est enterré le Duce.

Sophie Dufau
Journaliste
Journaliste à Mediapart
Bande-annonce de «Grano Amaro»

Ce documentaire de 58 minutes – visible en intégralité dès samedi soir – a reçu l’aide de Tënk (la plateforme du documentaire d’auteur) et de Mediapart pour pouvoir être terminer.

Après Imagine demain on gagne, d'Arthur Thouvenin et François Langlais et Bachar à la ZAD, de Pierre Boulanger (diffusés sur Mediapart respectivement le 27 juin et le 18 juillet 2020), c’est le troisième film que nous soutenons ensemble et qui est maintenant diffusable. Le quatrième et dernier de cette saison 2019-2020, Miss Holocauste le sera d'ici la fin de l'année.

En août 2019, nous avons en effet décidé d’élargir notre collaboration pour aider davantage ces films dits de création qui, souvent, ont du mal à trouver des financements et des canaux de diffusion.

« Ce soutien a été crucial, raconte un des deux réalisateurs, Cyril Bérard, car à l’origine ce film est un pari. Nous sommes partis un mois en Italie sur nos fonds propres, puis nous avons commencé le montage pendant nos vacances. Ce soutien (à la fois financier et technique, ndlr) nous a permis d’assurer dans de bonnes conditions le mixage et l’étalonnage, ultimes étapes de fabrication d’un film, mais étapes indispensables pour qu’il soit visible correctement en salles, en festival, ou sur tout écran. Et puis surtout, l’assurance d’avoir un diffuseur (en l’occurence Tënk et Mediapart, ndlr) a déclenché automatiquement les aides du Centre national du cinéma, de la Procirep… Maintenant, avec la société de production La Clairière Ouest, on travaille la diffusion en festival, notamment en Italie où toute la scène du documentaire est très féconde.»

Extrait de «Grano Amaro» © Cyril Bérard et Samuel Picas

Si Cyril Bérard parle d’un pari, les deux réalisateurs ne partaient toutefois pas en terre inconnue. En 2012, ils avaient déjà réalisé un web documentaire diffusé par le Monde sur ce village, La Duce Vita. Entretenant les contacts avec les habitants de Predappio, ils comprennent début 2019, que la bataille pour l’élection municipale du mois de mai pourrait réserver des surprises, le maire démocrate Giorgio Frassineti ne pouvant briguer un troisième mandat.

Une fois sur place, « ce qui a été compliqué, mais c’est aussi tout l’intérêt du film, c’est que les deux candidats étaient des amateurs en politique », poursuit Cyril Bérard. Dans ce village écrasé par le symbole de Mussolini, personne ne veut faire de vague, personne n’a de proposition forte. Les slogans des candidats sont pauvres et leurs meetings mous. « Ils sont pris en tenaille entre l’histoire nationale et des citoyens qui, comme dans toutes communes rurales, veulent simplement plus de bus et moins de nids de poules. »

Extrait de «Grano Amaro» © Cyril Bérard et Samuel Picas

L’enjeu historique affleure pourtant lors des réunions des équipes de campagne. A droite, c’est la « valeur touristique » de la tombe qu’il faut considérer. À gauche, c’est de la figure tutélaire de l’ancien maire dont il faut se détacher pour entrer dans une certaine modernité.

Tout ça ronronne jusqu’au 26 mai 2019. Ce jour-là, la gauche, qui depuis 74 ans gérait la commune, comprend qu'elle a ouvert un boulevard à ceux qui vont tranquillement revenir dans ses rues, n'hésitant pas à faire le salut fasciste devant le mausolée de Mussolini.

***

Grano Amaro, de Cyril Bérard et Samuel Picas, en ligne samedi sur Mediapart.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire