Transports en commun à Lille: un voyage hors du temps...

Dans l'une des villes les plus polluées de France, le prix des transports en commun (bus, tramway, métro) pour les abonnés et les non-abonnés a augmenté cette année au 1er août, tout comme il le fit les années précédentes, inlassablement, une augmentation qui pourrait presque émouvoir par sa sourde et imbécile ignorance des conjonctures actuelles pourtant tonitruantes, si ses conséquences n'étaient à ce point dramatiques.

En effet, alors que dans d'autres villes, et non des moindres, et non parfois des plus à gauche, les maires optent en toute logique pour la gratuité des transports en commun, Martine Aubry serait-elle définitivement acquise à la cause climatosceptique trumpienne ?

Alors également que la récente crise pandémique s'apprête à jeter une partie de la population dans la misère, Martine Aubry serait-elle tout aussi réfractaire au principe du droit à la mobilité pour tous, ainsi qu'à celui de Fraternité qui sous-tend la valeur d'usage par opposition à la valeur marchande ?

La gratuité des transports en commun est l'avenir de l'Homme, d'un point de vue écologique d'abord, mais également parce qu'elle permet à chacun d'aller et venir sans discrimination, en toute Egalité, en toute Liberté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.