Le prix de l’hyperconnexion

La guerre d'un autre monde, celle dont je ne veux pas être...

 

Comme l’a dit notre cher président et comme ne cessent de le hurler sur tous les toits et de le bêler à tous les micros de tous les médias tous ces moutons du gouvernement bien dressés et/ou bien payés : « nous sommes en guerre ».

Je crains que même les sourds n’aient fini par l’entendre !

Pourtant, si certains d’entre nous n’arrivent pas à assimiler ce que nous vivons à une guerre, le mot nous semblant dévoyé au vu de ce que nos grands-parents et nos professeurs nous ont enseigné pour l’avoir vécu, à bien y réfléchir, on peut tout de même se poser la question.

   Car à en croire ce que j’ai lu dans certains de ces mêmes médias, alors que nous nous écharpons pour ou contre la 5G, les chinois viennent de mettre en orbite un satellite 6G, 100 fois plus rapide que la 5G.

 Bref, la 5G n’est pas encore en service dans l’occident qu’elle semble déjà obsolète !!

Il s’agit donc bien là d’une course à l’armement médiatique, à l’hyperconnexion, à la suprématie du tout audiovisuel-hyperconnecté qui obsède nos dirigeants.

Cela ne serait-il pas les indicateurs d’une guerre d’un nouveau genre ?

 

Pendant que l'on tente de nous endormir encore et encore avec cette crise sanitaire, très occupés à cette militarisation qui doit leur permettre à terme de tout connecter, de tout espionner, de tout surveiller, nous en premier, nos dirigeants n’ont jamais été autant déconnecté de la population, du quotidien et de la vraie vie des français.

 

Nous le payons fort cher et nos enfants le payeront bien plus encore si nous laissons faire.

 

Nous avons le bon sens, la fraternité et l’amour de nos enfants pour nous quand eux, obnubilés par cette course à l’armement sont aveuglés par leur arrogance et leur suffisance.

 

Ne nous laissons plus faire, mettons notre intelligence individuelle mais surtout collective au service de nos enfants, instruisons-les avec valeurs pleines de bon sens, avec le « bon sens commun » disait ma grand-mère. Pour ma part je parle plus volontiers de fondamentaux, de choses essentielles à la vie des hommes comme : le lien

 Alors, arrêtez vos télés, lisez, échangez, jouez ensemble, cuisinez, peignez, œuvrons ensemble…mais s’il vous plait protégeons-les de cette c... étatique malveillante à l'égard de nos propres enfants.

Bien à vous 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.