st-antoine
Photographe et globe-trotteur
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2020

10 avril 2020 - Jour 25

Chronique de confinement -Jour 25

st-antoine
Photographe et globe-trotteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Journée un peu étrange où se sont mélangés plusieurs sentiments contradictoires entre mélancolie, joie et satisfaction. Mélancolie à l’idée que le confinement est loin d’être terminé et en me demandant de quoi sera fait demain, sorte de spleen où l’excitation de pouvoir bientôt reprendre la mer, voir mes proches et commencer une formation de massage est submergée par l’image d’un monde défait où la misère et la pauvreté domineront le futur social de l’Europe. Tristesse finalement d’être de plus en plus persuadé que non, nous ne retiendront rien ou presque de ce que nous vivons actuellement. Déçu de constater qu’aucune réflexion sur un autre modèle socio-économique n’émerge dans les cercles dirigeants, que ce soit au niveau politique, économique et financier. Au contraire, je sens une sorte d’acharnement à vouloir envers et contre tout redémarrer notre vieux modèle, modèle qui nous a conduit à la claustration à domicile. Certes, il y a des voix qui s’élèvent pour demander un « reset » et mettre en place la transition énergétique et industrielle indispensable à la survie de notre planète déjà si abîmée. Mais ces voix prêchent dans le désert, elles ne sont pas assez nombreuses et n’ont pas le poids nécessaire à un changement en profondeur. 

Cela dit, j’ai passé une partie de la journée à me réjouir de fêter Pâques avec les voisins, c’est l’occasion de partager un bon repas dans la convivialité, les rires et la détente. Je ne veux pas parler pour les autres, mais moi j’en ai besoin. Vraiment. Courses, préparatifs, ne rien oublier si possible, faire du pain, sortir prendre l’air, retour sur l’ordinateur, quelques minutes sur Facebook, pas envie, toujours les mêmes infos ressassées et réécrites jusqu’à plus soif, je tourne en rond dans un univers qui lui ne tourne plus rond. Je regarde avec envie la minette qui est comme tous les animaux parfaitement imperméable à ce qui se passe. Madame mange trois croquettes, va s’étendre sur le paillasson de l’entrée, puis vient boire un peu d’eau, sort dormir au soleil un moment, revient manger le bout de gras qu’on lui a aimablement proposé, retourne boire un coup et file s’étendre nonchalamment dans son carton où elle soupire d’aise avant de piquer un roupillon. Si la réincarnation existe, je veux définitivement être un chat dans une nouvelle vie. 

Enfin, la grande satisfaction d’avoir trouvé une bonne recette pour faire le pain. Bon, c’est encore hésitant et en rodage, mais maintenant le pain n’a plus cette mine anémique qui le faisait ressembler à un (très) gros cachet d’aspirine. Et il est délicieux. J’attends encore un peu avant de me lancer dans des trucs un peu exotiques, genre farine de châtaigne. Il parait que c’est très bon, mais pas simple à faire. Des années que je rêvais de faire mon pain, et il aura fallu le confinement pour sauter le pas. Je voyais ça comme quelque chose de compliqué à réaliser, mais une fois qu’on a trouvé la bonne proportion farine(s)/eau, c’est que du plaisir et du bonheur. L’instant magique quand on sort le pain du four, tout doré, embaumant la maison au point que le voisin vient voir ce qui se passe, l’oeil gourmand. Et plaisir final, le couper en deux et en offrir la moitié. Une fois bien refroidi, le déguster avec un bon morceau de gruyère ramené de Suisse au début de l’année. Voilà, il suffisait de pas grand chose pour mettre de la lumière sur la fin de la journée. La soirée coule tranquillement, devant un feu de cheminée qui crépite agréablement dans l’âtre. 

Et ce sera tout pour aujourd’hui, à demain.

L’éclat de rire du jour, piqué à mon ami C.A. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal
Aux jeunes travailleurs, la patrie peu reconnaissante
Dans la droite ligne de 40 ans de politiques d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le gouvernement Macron s’est attelé à réduire « le coût du travail » des jeunes à néant. Selon nos invités, Florence Ihaddadene, maîtresse de conférences en sociologie, et Julien Vermignon, membre du Forum français de la jeunesse, cette politique aide davantage les employeurs que les jeunes travailleurs et travailleuses.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose