St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

4 Éditions

Billet de blog 2 juin 2016

St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

Slam-ta-haine, Siffle !

La France n'est pas raciste mais..... beaucoup de français n'aiment pas les arabes... la suite d'un passif colonial mal digéré ... suite à la guerre d'indépendance de l'Algérie "t'as qu'à suivre le bahut devant..." (note en fin de page ) Siffle, Slam ta haine .....suite à un certain match de foot France -Algérie.

St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Siffle, Slam-ta-haine ...

Mais où  c’est qu’on va ?

Je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

    Mais où c’est qu’on va ?

                  Enfin je jette une poignée de mots sur une page blanche

                  Comme on jette un reste de riz blanc aux poules

                  Encor ressasser ; tu te dis que c’est pas ça ton style

                  Que tu vas  finir par trouver le bon fil

                  Slam obsession

J’suis qu’en même pas un con

          Mais où c’est  qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

Je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

     Mais où c’est qu’on va ?

Slam révolution

Tu voudrais bien avoir l’air

Revenir de tes illusions

En finir avec la prison

Ton style c’est la colère

Mais les cartes sont brouillées

                  T’as que tes yeux pour pleurer

Mais où c’est qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

Je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

    Mais où c’est qu’on va ?

             Alors slam en délire

               A prendre son cul pour une tire-lire

             Ton style fait pisser de rire

             Mais toi tu sais bien que tu vas quitter la piste

Comme un clown triste

Slam désespoir

Y a plus rien à boire

         Mais où c’est qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

Je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

    Mais où c’est qu’on va ?

Slam du grand ratage :

Alors tu t’en remets au hasard

Tu oses le grand déshabillage

Y aura  bien quelqu’un pour te voir

Effeuillage en coulisse

Mais tu te heurtes à un mur impossible à dire,

Juste une  douleur qui couve

Qui brûle ton intérieur

Ta vie te fuis ,

Tu jettes en pâture ton style,

Sur la scène ton arène,

Ton slam en prise désespère,

 Tu glisses dans un nœuds de vipères

         Mais où  c’est  qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

Je manque à comprendre, j’ai du mal d’air

    Mais où  c’est qu’on va ?

Slam en détresse

Fuir jusqu’à s’égarer

T’as vidé tes trippes, la folie te guette

T’as peur d’être étranger à toi même

Jusqu’à tomber dans l’abîme

Jusqu’à te faire sauter la tête

Dans un sursaut ,tu te dis : Putain j’suis pas une bête.

Mais où c’est qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

     mais où c’est qu’on va ?

Ecoute cette petite de voix en toi

C’est ta haine qui te dit de rester debout

Envers et contre tout

N’écoute pas les conseillers du prince

Qui te disent qu’elle est mauvaise conseillère

Assume ta haine c’est ton humanité à toi

Slam ta haine ;

Celle qui te reste quand on te  dénie ta vie.

Slam ta haine

C’est pas celle du bourgeois

La sienne est travestie par la loi

Son style est insidieux,  sentencieux

Il l'appelle "modulation phonique"

Technique démocratique

Pour expulser des paquets vers l’Afrique :

« Les travailleurs illégaux  n’ont pas vocation à rester sur le territoire français »

Magie du verbe pour mal entendant

la couverture des pires ignominies .

slam ta haine

Ta haine ne s’abreuve pas de la peur du passant

Slam ta haine

Ta haine épanchera ta soif d’amour pour ces enfants ;

Héritiers d’un sang impur qui coulent dans nos sillons.

Mais où c’est qu’on va ?

         Slam régiment

         T’as qu’à suivre le bahut devant

je manque à comprendre , j’ai du mal d’air

     mais où c’est qu’on va ?

    Slam ta haine  ou suis le corbillard

     Des héritiers de plomb

Du sang impur de nos sillons.

                          Nov 2008

 note : 

Il ne se passe rien en Algérie : février 1958-avril 1959

Gibert, Pierre (1936-....). Auteur

Edité par Bayard. Paris , 2001

Le silence une fois de plus s'immisce entre les hommes à mesure que monte la piste et bientôt comme si seul le chauffeur était vivant. A travers le hublot de la cabine on voit danser son casque, jugulaire tombante. Pas plus que nous il ne sait où il va. "T'as qu'à suivre le bahut devant"

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte