St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

4 Éditions

Billet de blog 28 déc. 2016

St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

MEDIAPART : la révélée « utilité publique » de la presse de l’éco-marché ; y a basta

MEDIAPART : de l'institution de "l'utilité publique"

St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au jeu des sept  erreurs, la première à cocher s’appelle : indépendance ;

Elle est recyclée, délavée, toujours prête à porter, de  notre  panier c’est l’anse.

Au jeu des sept erreurs, la deuxième erreur à cocher : c’est la révélation ;

De notre panier elle tient le fond, c’est la révélation « d’intérêt  public » :  Ok !

Elle assure la promotion –l ‘ expansion de  notre Pravda de l’éco-marché. 

Ne crachez pas dans le panier vous y avez tous pris goût ; c’est la dénonciation

Vous vous êtes mêmes pris au jeu de croire que ça pouvait servir la démocratie.

Des puissants, mettre à bas l’arrogance, et du peuple soulager la conscience.

Oh là là !   Nous en sommes déjà à la quatrième dimension, et c’est là que le bas blesse

Car Comme dirait  Blaise Pascal  c’est le pari qui du peuple tient la laisse ;

Des fois que le peuple aurait  une vraie conscience  d’une autre dimension

ni à soulager ni à vendre, juste à renverser la table pour construire un avenir en commun ;

oui vous avez bien entendu, ça penche du côté ou ça va tomber ….

Alors, et c’est notre  5ème erreur, l’occasion que l’on rappelle à l’occasion :

le Droit des citoyens , la  liberté de la presse être Informer de manière pluraliste, transparente, contradictoire ;

car pour VOTEZ  il faut pouvoir choisir ?? n’est-ce pas ??

Investir dans une bonne occasion si vous voyez ce que je veux dire …

Mais Comme dit Eddy, Mediapart ne sera jamais le journal d'un parti politique, d'une famille idéologique ou d'un homme providentiel. S'il le devenait, il aliénerait définitivement son indépendance et, du coup, son utilité publique.  

Y’a pas d’occasion sur MDP y a que de la vérité « d’utilité publique » ; qu’on se le dise.

Dit autrement, tous les choix ne sont pas « d’utilité publique » ; certains le sont plus que d’autres et c’est là que le bas blesse …. L’idéologie ….: la liberté, fond de commerce de  l’écho-marché ne va pas s’acoquiner avec les  écolo-partageux et autres communistes. Grâce à MDP, tous ces staliniens-castro-poutiniens qui veulent nous la faire à l’envers avec leur démocratie populiste sont démasqués d’amblé ; donner le pouvoir au peuple : on a déjà donné : c’est la leçon ; cocher la 6ème erreur sur MDP, c’est la leçon !

Ta révolution, fût-elle citoyenne, c’est trop nouveau pour eux. Les journalistes   sont  dans le culte de la propriété des mots – dans le culte du pouvoir des mots,  non sans contradiction.  De la contradiction ça pourrait être notre 7ème  case si MDP s’ouvrait à un devenir révolutionnaire …

.....mais pour  rêver…il  y a un prérequis : ré instituer le langage – ici même -  ré instituer la notion  d’utilité publique.

Good bye MDP…

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.