ROSALUX | J.F Dubost / J.B Deshayes - Réfugiés : Humanité et responsabilité citoyenne, le temps d’agir

Une faillite morale : les pays riches abandonnent des millions de réfugiés à un sort cruel et incertain

Ecoutez la conférence "Humanité et responsabilité citoyenne : le temps d’agir" ici

Rosalux : un autre monde est possible... écoutez-le !


 

 

(Extrait du communiqué de presse d’Amnesty International du 12 octobre 2015)

La défaite morale des dirigeants du monde qui tergiversent et se querellent pendant que des millions de personnes endurent des conditions humanitaires désastreuses façonnera l’héritage qu’ils lèguent aux générations futures, a déclaré Amnesty International lundi 12 octobre 2015 à l’occasion de la publication d’un programme en huit points visant à faire face aux multiples crises de réfugiés.

En raison des violences en Syrie, en Irak, en Afghanistan, et des conflits en Afrique subsaharienne et ailleurs, la population des réfugiés dans le monde atteint des pics historiques. Parallèlement, en Asie du Sud-Est, la « saison de navigation » redémarre, et de très nombreux réfugiés vont sans doute rejoindre les milliers de Rohingyas qui fuient les persécutions au Myanmar, pour tomber aux mains des trafiquants d’êtres humains et subir d’autres violations de leurs droits.

La réponse à ces crises de réfugiés est honteuse, notamment de la part des pays les plus riches de la planète, qui restent sourds aux demandes d’aide humanitaire et de réinstallation des plus vulnérables. Les pays riches offrent des places pour la réinstallation à un dixième seulement des 1,15 million de personnes qui en ont besoin. Dans le même temps, des pays en développement accueillent des millions de réfugiés, sans aucune aide ou presque.

La suite de l’article est disponible librement sur les site d’Amnesty International

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.