Stéphane Guitline
Professeur de Lettres
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mai 2008

Triste tropisme

Stéphane Guitline
Professeur de Lettres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est un fait divers, quelques colonnes dans une rubrique « Société », placées plus ou moins bien en vue, selon la richesse de l’actualité. Cela se produit à quelques encablures de Paris, un de ces lieux qui paraissent si loin à ceux qui vivent dans les centres-villes. A sa lecture, on éprouve, « horresco referens », quelque chose qui tient de la stupeur et du tremblement, à la manière des citoyens grecs assistant au spectacle du destin d’Œdipe, ou compatissant au sort du déplorable Oreste. A Clichy-sous-Bois, dans le 93, c’est-à-dire déjà ailleurs, il y a eu une bagarre devant un lycée, des couteaux qui sont sortis, des blessés plus ou moins gravement atteints, et puis un mort. Rivalités de bandes, défis entre cités, lutte des Bosquets contre le Chêne Pointu, ceux de Clichy contre ceux de Montfermeil, comme ailleurs, les Montague contre les Capulet.
Pareil drame attire les mêmes commentaires divergents, les uns qui y voient la confirmation de la dangerosité de ces lieux mais aussi de ceux qui les habitent, ce couple infernal jeune et banlieue, toujours synonyme d’insécurité, les autres n’y trouvant que la preuve de l’écrasante fatalité sociale qui condamne des adolescents à la délinquance.
Deux choses, cependant doivent être dites dans ce qu’il faut bien appeler une tragédie : ce n’est pas du théâtre, mais les acteurs en sont connus. Comment imaginer que des élèves que vous avez côtoyés, admonestés, punis, collés aient pu franchir, au nom d’une logique, d’un code qui vous échappent, l’immense distance qui sépare l’adolescent difficile du criminel ?

Ceux que vous avez fréquentés, affrontés, mais aussi avec lesquels vous avez plaisanté, discuté souvent même dans le contexte protégé et protecteur d’un établissement scolaire, se sont peu à peu détachés des obligations d’un règlement intérieur pour rejoindre les rigueurs de la loi, celle de la cité avant celle de la République. Et les deuils, les douleurs, le gâchis n’ont rien de symbolique.
Et puis, au théâtre, le désordre est toujours le prélude à un retour à l’ordre, un retour à la normale une fois la crise surmontée : du désastre renaît l’espoir. Ici, le désordre risque toujours d’entraîner le désordre, la chaîne sans fin des vengeances et des rivalités, une guerre des boutons sans joie, sans enfance, dans laquelle nul, sinon « eux », ne se reconnaît.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
par Fred Sochard