LCI, RTS, DARIUS ROCHEBIN. UNE LIGNE DE DEFENSE FOURNIE PAR 45 VERTUEUSES

LCI, RTS, DARIUS ROCHEBIN. LA LIGNE DE DEFENSE DU ROI DE L’AUDIMAT A ETE FOURNIE PAR LA RTS, PASCAL CRITTIN, LE CONSEIL NATIONAL ET LES 45 VERTUEUSES

LCI, RTS, DARIUS ROCHEBIN. LA LIGNE DE DEFENSE DU ROI DE L’AUDIMAT A ETE FOURNIE PAR LA RTS, PASCAL CRITTIN, LE CONSEIL NATIONAL ET LES 45 VERTUEUSES

1 novembre 2020 Stéphane Riand Modifier

 

Pascal Crittin, directeur de la RTS, semble manquer de mémoire. Tentons de rafraîchir les neurones de ce directeur de peu de foi.

Le 4 décembre 2017, L’1Dex écrivait très exactement ceci :

Oskar Freysinger, soutenu par L’1Dex (oui, oui, nous nous répétons, ça pourrait rentrer dans les oreilles de quelques-uns), a donc déposé une motion pour lutter contre le harcèlement. A-t-il été entendu par les femmes ? NON !

45 femmes ont voté contre la motion. Leurs noms étaient cités, illustrés plus tard par leur photographie personnelle.

Mais l’important alors était ailleurs. Dans les deux paragraphes suivants :

« La RTS, indépendante, de qualité, et tout, et tout, aura à coeur simplement de demander à ces 45 femmes si elles sont fières aujourd’hui politiquement d’avoir dit NON à la pénalisation du harcèlement. Si elles sont fières d’avoir suivi l’avis du Conseil fédéral. Ou si, peut-être, allez savoir, elles regrettent de n’avoir pas assez réfléchi à la question soulevée par Oskar Freysiner (et par quelques autres, dont L’1Dex !).

La RTS, indépendante, de qualité, et tout, et tout, aura à coeur également de demander à Doris Leuthard si elle est prête aujour’hui, avec ses amis du PDC, de remettre l’ouvrage sur le métier, de changer d’avis et de voter en faveur de la motion présentée à l’origine par Oskar Freysinger. »

La ligne de défense, de pur déni, choisi par Darius Rochebin et par son avocat, est simple; elle est fournie par ces 45 femmes : le harcèlement, contrairement à toutes les explications que pourront donner le Conseil fédéral et le Tribunal fédéral, n’est pas répréhensible pénalement en Suisse.

Il était si facile à la RTS, service public, et à Darius Rochebin, son phare de l’audimat, de ne pas poser les questions qui fâchent aux femmes politiques invitées.

Oskar Freysinger, en s’alliant avec L’1Dex sur cette question essentielle pour le bien-être de la Cité, avait raison. Pascal Crittin et la RTS ont choisi de les ignorer.

Et les voici aujourd’hui confrontés au plus grand scandale sexuel de son histoire qui n’est pas sans rappeler la série diffusée par Netflix, The loudest voice, sur les dessous de la chute de Roger Ailes, directeur de Fox News et grand prédateur sexuel.

Philippe Revaz, après avoir lu « J’aurais préféré Baudelaire heureux » va-t-il simplement inviter l’une de ces femmes et lui poser cette simple question : pourquoi avoir refusé de sanctionner pénalement le harcèlement sexuel sur le lieu de travail ? Serait-ce simplement parce que la motion parlementaire avait été initiée par l’UDC Oskar Freysinger ? Les producteurs de Infrarouge vont-ils songer à confronter des femmes harcelées à ces femmes qui ont tant facilité aujourd’hui la défense de Darius Rochebin ?

Bonjour aux 45 vertueuses !

 

Evi Allemann et ses copines ….

Cesla Amarelle

Josiane Aubert

Jacqueline Badran

Marie Bernasconi

Kathrin Bertschy

Christine Bulliard-Marbach

Marina Carobbio-Guscetti

Isabelle Chevalley

Corina Eichenberger-Walther

Hildegard Fässler-Osterwalder

Jacqueline Fehr

Yvonne Feri

Doris Fiala

Chantal Galladé

Yvonne Gilli

Ida Glanzmann-Hunkeler

Petra Gössi

Edith Graf-Lüscher

Barbara Gysi

Ursula Haller Vannini

Bea Heim

Gabi Huber

Ruth Humbel

Maja Ingold

Francine John-Calame

Margrit Kessler

Margrit Kiener Nellen

Suzanne Leutenegger-Oberholzer

Christa Markwalder et encore quelques autres ….

Ada Marra (oui, oui, Ada !)

Lucrezia Meier-Schatz

Geri Müller

Nadja Pieren

Valérie Piller Carrard

Rosmarie Quadranti

Kathy Riklin

Regula Rytz

Sylvia Schenken

Barbara Schneeberger

Ursula Schneider-Schneiter

Silva Semadeni

Marianne Streiff-Feller

Franziska Teuscher

Ursula Wyss

 

Référence :

Article de L’1Dex du 31 octobre 2020

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.