CE QUE LES AMIS DE LA JUSTICE PEUVENT ESPERER DE MAÎTRE ERIC DUPOND-MORETTI

Qu'espèrer de Me Eric Dupond-Moretti en Garde des Sceaux ?

moretti
La nomination en qualité de Garde des Sceaux, donc de Ministre de la Justice de la France, de Maître Eric Dupond-Moretti est un coup de tonnerre dans le champ institutionnel. Mais qu’espérer de cette présence au gouvernement de ce avocat ?

I.

Julian Assange

Me Juan Branco a annoncé que Julian Assange serait défendu notamment par le nouveau Garde des Sceaux. A l’évidence, ce mandat ne va pas aboutir, puisqu’un ministre ne saurait plaider. Mais les supporters de Julian Assange, parmi eux L’1Dex, vont espérer que l’ancien avocat de Julian Assange ne va pas oublier son client et qu’il va peser de tout son poids sur les prochains choix de la France. Personne n’ose imaginer Me Dupont-Moretti ne pas s’impliquer afin d’éviter une extradition aux Etats-Unis de ce grand homme qu’est Julian Assange.

 

II.

La mort de l’avocat pénaliste

Me Dupond-Moretti a dit que son métier d’avocat pénaliste allait mourir. Nous verrons ce que fera le nouveau ministre de la justice français pour éviter ce désastre. Peut-être songera-t-il à réintroduire massivement le jury populaire ?

 

III.

L’indépendance du Parquet financier

Certains soutiennent que Me Dupond-Moretti, qui fut l’avocat de Balkany, va vouloir réduire le rôle du Parquet financier. Les amis de la justice espèrent que l’avocat devenu ministre voudra lutter contre la corruption financiers et les crimes économiques, en fournissant notamment plus de moyens à ces magistrats qui luttent contre ce type de crimes.

 

IV.

Les prisons

Me Dupond-Moretti, avocat pénaliste, connaît l’état de délabrement des prisons. Comment pourrait-il ne pas vouloir une amélioration des conditions de détention de ses anciens clients ?

 

V.

Les féministes

Avocat de Georges Tron, Me Dupond-Moretti n’apprécie pas particulièrement les féministes. Pourtant, on va oser croire qu’il ne va pas ignorer les crimes sexuels, le harcèlement et le stalking.

 

VI.

Les juges

Me Dupond-Moretti a tancé les juges. Saura-t-il mettre au pas ceux qui s’abstiennent d’exercer leur métier pour obtenir une légion d’honneur

 

VII.

L’indignité

Sur les juges, Me Dupond-Moretti s’exprime ainsi : « La contradiction portée par l’avocat constitue pour eux un dérangement, non pas une attente. Convaincus d’incarner la justice, ils n’écoutent pas ». Comment luttera-t-il contre cette indignité ?

 

VIII.

L’imposture de l’inculture du doute

Le 21 juillet 2012, j’écrivais ceci : « Dans l’intervalle, la « Bête noire, Condamné à plaider » qu’est l’avocat pénaliste français, Eric Dupond-Moretti, qui connaît bien mieux que moi l’affaire d’Outreau vient de s’exprimer ainsi : « Outreau illustre l’impossibilité pour quiconque de prouver son innocence quand l’accusation est vague, vaste, extensible à volonté, et non datée ». Outreau éclaire crûment les limites de notre systéme judiciaire, l’insuffisance des garde-fous … ».

Quels garde-fous seront mis en place par le nouveuu Garde des Sceaux ?

Bonjour à tous les avocats devenus ministres !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.