STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

485 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 déc. 2014

Ce que jamais votre avocat ne vous dira

Victor est furieux contre son voisin. C’est décidé, il va consulter son avocat, Maître Guillaume. C’est le meilleur lui a-t-on soufflé lors d’un apéritif au Café de la Place. L’objet de son courroux ? La couleur du plafond du garage, propriété de sa tante Berthe. Maxime sait qu’il est vert; Victor n’a pas de doute, le plafond est orange. C’est pesé, sous-pesé, empaqueté, un juge dira la vérité de la chose.

STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Victor est furieux contre son voisin. C’est décidé, il va consulter son avocat, Maître Guillaume. C’est le meilleur lui a-t-on soufflé lors d’un apéritif au Café de la Place. L’objet de son courroux ? La couleur du plafond du garage, propriété de sa tante Berthe. Maxime sait qu’il est vert; Victor n’a pas de doute, le plafond est orange. C’est pesé, sous-pesé, empaqueté, un juge dira la vérité de la chose.

Après la visite à l’étude de son homme de loi, Victor est tout joyeux. Il a fourni les noms des témoins, il confirmera lui-même l’orangé de la couleur du plafond en sa qualité de partie. Et l’avocat, très prudent, a la magnifique idée de proposer l’aménagement d’une expertise qui exclura l’existence de toute verdure dans les interstices des veines du bois du plafond duquel on aura prélevé un échantillon.

Après la visite à l’étude de son homme de loi, Maxime est tout guilleret. Il a fourni les noms des témoins, il confirmera lui-même le vert du plafond en sa qualité de partie. Et son avocat, d’une circonspection de Sioux, suggère l’aménagement d’une expertise qui exclura l’existence de tout orange dans les poils du pinceau qu’il croit avoir servi à colorier le plafond.

Conscient des enjeux, Victor, ruminant et éructant, à son réveil, un matin, est enchanté par ce qu’un rêve de la veille lui avait soufflé : il appelle sans délai son conseiller.

- Maître, je sais ce qu’il faut faire, exigez une inspection des lieux. Je n’ai pas confiance en la probité de l’expert qui sera choisi. Il suffira que le juge lève la tête, et la couleur du plafond lui apparaîtra dans toute sa majesté coloriée.

Le jour même, Victor paie sans rechigner une provision couvrant les honoraires du meilleur avocat de la planète confédérale et les émoluments fixés par la magistrate, Gertrude de Citronvert, épouse d’Edmond de Cailloubouilli, oui, une dame qui, recevant les écritures et requêtes, évalue qu’elle peut prendre de légitimes vacances et visiter l’Etna.

A son retour, quelques années plus tard, certaine de la qualité de son âme qu’elle fit fructifier à force de cours d’arts martiaux et de fitness, la magistrate, délicate et non scélérate, convoque la bassecour aux alentours du garage. Tante Berthe, la propriétaire des lirux, a cru qu’il convenait d’accueillir coqs et poules, justiciables, témoins, avocats et juge, avec une tarte aux pommes.

- La justice est sérieuse, madame, hurla le juge en lorgnant avec concupiscence sur la tarte. Contentez-vous de me remettre les clefs.

Les règles furent suivies. A la lettre. Des procès-verbaux furent établis. Des indemnités furent versées au témoin. La juge, dit-on, eut l’occasion de pénétrer à l’intérieur du garage.

Des mois plus tard, dit plus exactement : des années plus tard, la juge rendit son jugement. Certains la rencontrèrent quelques jours précédant la notification de la sentence, ils la trouvèrent détendue et sereine. Son professeur de fitness, avec qui un avocat de l’une des parties partagea un croissant, la jugea resplendissante, amoureuse et profondément charmée par sa propre science. Un greffier, nonobstant le secret de fonction, expliqua à son amante du moment que la joie de sa patronne résultait d’une trouvaille procédurale qui l’enchantait dans une affaire d’importance qui agitait le landernau du coin.

Victor lit le jugement qui dit en substance ceci : dès l’instant où le juge ne lève pas la tête à l’intérieur du garage, l’écriture conclut à l’inexistence de tout plafond et à l’impossibilité donc de fixer la couleur de l’enduit utilisé par le peintre dont le témoignage était donc à considérer comme faux.

Le juge et le greffier se partagèrent le gâteau aux pommes et exigèrent de Tante Berthe la transmission de la recette sous peine d’outrage à magistrat.

Et ainsi la justice est rendue.

Gertrude de Citronvert prévoit de prochaines vacances à Istanbul dans un charmant hôtel près de la mosquée Sainte-Sophie. Le hamam aux couleurs vert et orange est compris dans le prix de la suite. Selon une indiscrétion de l’agence de voyages, les deux avocats l’accompagnèrent, chacun prenant une chambre voisine avec des portes autorisant des accès réciproques.

Le concierge affirma même avoir entendu quelques cris la nuit.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.