STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

490 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mars 2014

STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

Avec Diane Tell et une fondue aux truffes

Savourer une fondue aux truffes avec Diane Tell, c’est parcourir un bout de vie au-delà du temps, c’est être présent à ce moment de l’histoire d’aujourd’hui où celle qui nous a fait tous frémir avec « Si j’étais un homme » est en partance, de Biarritz vers un ailleurs improbable mais déjà si présent.

STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Savourer une fondue aux truffes avec Diane Tell, c’est parcourir un bout de vie au-delà du temps, c’est être présent à ce moment de l’histoire d’aujourd’hui où celle qui nous a fait tous frémir avec « Si j’étais un homme » est en partance, de Biarritz vers un ailleurs improbable mais déjà si présent. Avec, à l’évidence, chevillés au corps, la musique et les livres. Et la surprise de découvrir au contour d’une phrase que l’artiste a le désir de tenter l’aventure des théâtres nationaux avec ce merveilleux quartet qu’est Hermès (ne manquez pas Qui de Charles Aznavour !). Proposer au public cette petite différence, dans les mots, le ton, le timbre, avec toujours en point de références des rencontres qui peuvent, on veut le croire, bouleverser parfois des vies.

Et on devine qu’à travers un artisanat maîtrisé, entre la photographie, la caméra (c’est une fan de cinéma russe et du Big Lebowksi dont elle connaît les répliques par cœur en anglais), la musique et les mots, coule une solitude assumée, on a envie de dire partagée, qui provoque cette infinie nostalgie, faite de tendresse, de douceur et d’écoute. Avoir chanté dans la rue dès son adolescence, avoir assumé son destin (d’Américaine francophone !) et croire qu’avec les lettres on peut encore « être amoureuse » et « tenir le monde dans ses mains », ça fait un petit être formé de quelques petits riens nous emmenant sans forcer dans un « voyage au paradis » (in : Docteur Boris & Mister Vian).

Pour pouvoir chanter une chanson, Diane Tell est capable, dit-elle, de faire la grève de la faim (NF du 3 mai 2003).

Chantant, Diane Tell dit que la musique, c’est une affaire d’intime, une intimité à partager, une intimité secrète, discrète, une sorte de reflet de l’âme jeté vers l’autre dans ce malentendu infini qui fait le charme de l’existence. Et pour expliquer que rien ne change, point de philosophie, juste une évidence : « Oui, d’une certaine façon, la forme change, mais quand on tombe amoureux, on tombe amoureux, basta ! ».

Le 27 août 2010, Diane Tell disait au NF qu’il fallait savoir « s’extraire de la facilité pour se lancer dans des projets différents ». En réinterprétant en 2009 Boris Vian et ses chansons jazzy, la Québécoise avait tracé un chemin différent. Aujourd’hui avec « Une », elle s’invite du regard, telle une femme qui se glisse « du côté de l’ivresse » (elle aime le vin de chez nous). Diane Tell se fait « une » pour nous tous, elle se mêle au vent, avec « l’incertitude d’aimer ». Elle s’approche pour « tenter le hasard ». Une femme triste « se change en déesse » et « une pluie fine se mêle au vent ».

Diane Tell chante l’amour dans le désert des Bardenas.

http://1dex.ch/2014/03/11/diane-tell-et-une-fondue-aux-truffes/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit