STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

485 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mars 2015

Carla Del Ponte. L'incompréhensible dialectique

Carla del Ponte, la femme suisse qui incarne à elle toute seule ou presque, la justice pénale internationale, était l’invité hier soir de Darius Rochebin au journal de la télévision suisse sur la RTS. Et elle a dit très exactement en quelques minutes tout et son contraire en définissant elle-même ce qu’était un tel discours : de la politique.

STEPHANE RIAND
Avocat; rédacteur à L'1dex (www.1dex.ch);
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Carla del Ponte, la femme suisse qui incarne à elle toute seule ou presque, la justice pénale internationale, était l’invité hier soir de Darius Rochebin au journal de la télévision suisse sur la RTS. Et elle a dit très exactement en quelques minutes tout et son contraire en définissant elle-même ce qu’était un tel discours : de la politique.

Côté lumière abstraite et idéaliste, Carla Ponte court avec son équipe à la recherche des preuves et des coupables des crimes de guerre les plus abjects commis en Syrie. La procureure internationale a elle-même indiqué que l’homme criminel y avait lui-même franchi les limites les plus intolérables de l’abjection humaine. Carla del Ponte a dit toute sa frustration de ne pas pouvoir ouvrir formellement des poursuites en signe de justice envers les victimes.

Côté concret et noir de la chose, Carla del Ponte dans un retournement dialectique cynique a affirmé avec force qu’en Syrie la voie diplomatique, la seule possible, passait inéluctablement par Bachar el-Assad, celui-là même qui a plongé la Syrie à fin de conservation du pouvoir dans un bain de sang immonde.

En deux minutes à peine, Carla del Ponte a signifié l’inutilité d’une justice pénale internationale arrimée aux bottes des dominants de la planète qui exerceraient, dit-on, leur métier de politiques.

Un jour, lointain ou pas, le monde mettra en scène quelque procès contre ces criminels de Daesch au cours desquels Bachar el-Assad, appelé par la défense, viendra apporter sa bonne parole en qualité de témoin de moralité.

Et on veut nous faire de croire que cela s’appelle de la géopolitique.

Qu’est-ce ?

De l’immonde perversion ordurière.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille