AFFAIRES FIFA. CHRONOLOGIE DU DESASTRE. DE HAVELANGE A INFANTINO

La FIFA est-elle une organisation à caractère mafieux ? La chronologie des faits répond à cette légitime interrogation. De Havelange à Infantino.

Liminaire

Le tableau chronologique sous forme d’un tableur excel contient les dates, les événements, les personnes, les liens vers la source appropriée, ainsi que les médias concernés. Le fichier en format PDF inclut uniquement les dates, les événements, les personnes sans indication des médias ni des sources. L’introduction qui suit annonce la chronologie choisie des Affaires FIFA.

 

Dans les Affaires FIFA – le FIFAGATE – la chronologie du désastre Blatter – Platini – Infantino – Lauber – Arnold est stupéfiante. Selon les indications fournies en 2015 par la ministre de la Justice des Etats-Unis sous Barack Obama, Loretta Lynch, la FIFA est une organisation mafieuse ayant rétribué de vrais corrompus pour plus de deux cents millions de dollars (200’000’000 USD). Cette analyse a été confirmée encore cette année, à New York, par le Tribunal fédéral de Brooklyn en charge des Affaires FIFA.

Cette chronologie dit l’étendue de la corruption qui a pollué le football mondial durant le règne du Valaisan Sepp Blatter, fils spirituel de João Havelange, président de la FIFA de 1974 à 1998, lui-même déjà affecté de soupçons de corruption. Lors du décès de Havelange, le 16 août 2016, à l’âge de 100 ans, à Rio de Janeiro, s’y déroulent les  Jeux olympiques d’été pour lesquels il avait joué un rôle clé dans l’attribution à sa ville natale. Commentant son décès, l’ancien footballeur anglais Gary Lineker, devenu commentateur sportif, explique ironiquement que « le football lui a apporté beaucoup », car il faut rappeler que ses mandats, que ce soit à la tête de la FIFA ou comme membre influent du CIO, restent controversés du fait de nombreuses accusations de corruption.

Le 8 juin 1998, João Havelange esquisse un large sourire à l’annonce de l’élection de son successeur. A l’évidence, le Haut-Valaisan Sepp Blatter qui a succédé à Havelange à la tête de la FIFA n’y a pas éradiqué la corruption, laquelle s’est même étendue à des niveaux, de qualité et de volume, incomparables. En 2002, avant la première réélection du Roi Blatter, Michel Zen Ruffinen, le secrétaire général, parle d’une « Blatter organisation » et affirme que la FIFA « est gérée aujourd’hui comme une dictature ».

Au fil des ans, depuis Havelange, la FIFA est devenue une organisation sportive mondiale à caractère mafieux distribuant prébendes, pots-de-vins, rémunérations et facilités diverses à ses amis serviles, complices ou aveugles. Andrew Jennings, un journaliste écossais, l’un des meilleurs connaisseurs des dessous des Affaires de la FIFA, a résumé ainsi ses investigations : « La FIFA, sous la direction de João Havelange et désormais celle de Sepp Blatter, correspond en tout point à la définition d’un syndicat du crime organisé. L’omerta y règne ».

Gianni Infantino, également Haut-Valaisan, successeur de Sepp Blatter, n’a pas su ou voulu nettoyer les écuries d’Augias. Gianni Infantino veut aujourd’hui faire passer la FIFA pour une victime, alors même que les nombreux corrompus appartenaient à sa structure faîtière. La ligne de défense d’Infantino n’est pas crédible car c’est bien contre la FIFA que les Etats-Unis et le ministère public de la Suisse ont lancé des enquêtes pénales, opéré de nombreuses arrestations ou prononcé de lourdes condamnations.

Les trois rencontres, informelles et secrètes, initiées par le procureur du Haut-Valais Rinaldo Arnold, entre Gianni Infantino et le procureur général du parquet suisse Michael Lauber, ont provoqué la chute de ce dernier et jeté la suspicion sur le patron de la FIFA. Mais, in fine, chose infiniment plus grave, ces trois rencontres risquent de mettre fin à plusieurs enquêtes en cours depuis 2015 par la survenue de la prescription. L’espoir de lever le voile sur le FIFAGATE, comme l’avait tant désiré Loretta Lynch, la ministre de la Justice américaine, lors des vagues d’arrestations à Zurich en 2015, s’est ainsi considérablement réduit.

Dans cette chronologie, le canton du Valais, plus précisément le Haut-Valais, joue un rôle décisif et souvent peu glorieux, de Sepp Blatter à Gianni Infantino, en passant par Michel Zen Ruffinen et Rinaldo Arnold.

Pour l’heure, après la démission du procureur général de la Suisse, le procureur extraordinaire nommé en charge du dossier FIFA, Stefan Keller, vient de lancer le 30 juillet 2020 une procédure pénale contre Gianni Infantino et le procureur du Haut-Valais Rinaldo Arnold et a demandé la levée de l’immunité de Michael Lauber.

Les entrées dans le tableau chronologique établi par L’1Dex seront régulièrement actualisées tant pour le passé que pour le futur en fonction des découvertes qui seront faites et des événements qui se produiront. Les lecteurs avertis pourront contribuer au complètement du tableau.

Manquent principalement dans cette chronologie les dates de tous les versements de pots-de-vin, de rétrocessions, d’indemnités, de rémunérations diverses, accordés par les indignes suzerains aux vils vassaux.

Une question importante reste encore en suspens : la Coupe du monde 2022 aura-t-elle bien lieu au Qatar avant Noël ?

Cette chronologie est en elle-même un indicateur de la corruption massive de la FIFA. Cette présentation historique des faits est de nature à révéler de manière transparente le système FIFA, plus particulièrement les pratiques des présidents, de certains membres du Comité exécutif et d’autres membres d’une fédération qui a étendu ses tentacules sur le monde. Bien qu’étant officiellement et étonnamment une association à but non lucratif d’utilité publique, la FIFA brasse un chiffre d’affaires très important du fait qu’elle a l’exclusivité des compétitions mondiales, de leur sponsoring et des droits de télévision. Ceci ouvre, aujourd’hui plus que jamais, en sus des questions éthiques, la question de la fiscalité et celle de l’effet cartel d’une entreprise qui s’étend sur la planète entière.

CHRONOLOGIE DU 21 AOUT 2020 (en format PDF)

CHRONOLOGIE DU 21 AOUT 2020 (tableur excel complet)

 

Première publication avec l'ensemble de la documentation : https://1dex.ch/2020/08/fifa/#.X0FeODU6-9U

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.