stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

129 Billets

6 Éditions

Billet de blog 4 juil. 2011

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

DSK: les questions de fond demeurent

Quand l'affaire DSK a éclaté, ce que Clémentine Autain a appelé une réaction de solidarité de caste – hommes, blancs, en situation de pouvoir… - alignant les clichés sexistes n'a été stoppée que par la riposte d'un certain nombre de commentateurs et surtout la montée au créneau des féministes.

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quand l'affaire DSK a éclaté, ce que Clémentine Autain a appelé une réaction de solidarité de caste – hommes, blancs, en situation de pouvoir… - alignant les clichés sexistes n'a été stoppée que par la riposte d'un certain nombre de commentateurs et surtout la montée au créneau des féministes.

Avec les derniers rebondissements, les mêmes ripostent : nous avions raison ! DSK est innocent et tout ce qui s'est dit n'était qu'outrance féministe !

Parce qu'elle aurait menti dans sa demande d'asile, parce qu'elle connaîtrait des personnes emprisonnées pour des affaires de drogue, parce qu'elle ne pourrait pas répondre de tous les mouvements financiers sur son compte en banque, il ne se serait rien passé dans la chambre du Sofitel. Oubliés les détails violents donnés par son avocat : le sperme craché sur les murs, l'hématome au vagin après avoir une prise violente, l'épaule abimée après avoir été jetée sur le sol.

Est-ce si étonnant qu'on soit obligé de mentir dans une demande d'asile compte tenu de la difficulté pour avoir ses papiers dans les pays du Nord ? Est-ce étonnant que quand on vit à New-York dans les milieux pauvres on ait dans ses relations même proches des personnes condamnées pour des affaires de drogue ? Qu'on espère un beau paquet de sous comme dédommagement ?

Car au bout du compte, si on regarde réellement les faits, les soi-disantes révélations ne changent pas grand-chose. Certes, d'un point de vu judiciaire, le procès n'aura peut-être pas lieu car la "crédibilité" de l'accusatrice joue un rôle essentiel dans le système judiciaire américain

Mais sur le fond ? A maxima, l'interrogation sur le viol reste entière. Elle reste entière, et nous ne saurons peut-être jamais la vérité. A minima – mais un minima de taille ! – les derniers développement n'effacent les révélations de la presse sur la tendance chronique de DSK à vouloir se mettre sous la dent les femmes qui travaillent sous ses ordres qui s'illustre par cette affaire, mais aussi par l'affaire dans laquelle il a été mis en cause précédemment au FMI et tous les témoignages qui sont apparus depuis.

Et là est la question de fond qui devrait inviter à plus de retenu. A gauche : Si être de gauche c'est notamment refuser l'exploitation des faibles par les puissants et être féministe, pense-t-on que quelqu'un qui contrevient à cela de manière récurrente (et cela ne concerne pas que DSK) puisse jouer un rôle important dans l'animation de la gauche ? En général : le harcèlement sexuel des femmes au travail est posé avec violence par cette affaire. Quand la société s'attaquera-t-elle à ce problème ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte