Comment utiliser les outils de Intelligence Economique pour obtenir une information de qualité - Partie 1

L’Intelligence Economique (IE) est la recherche, le traitement et la diffusion d’information essentiellement à usage industriel, économique et militaire. Les informations sont en open souce, c'est à dire disponibles au grand public. Elles sont très intéressantes et encore très facilement et massivement accessibles sur internet. Vitrine et poubelle de l'humanité, internet reste la manière la plus complète de se cultiver et s'informer. Quelques conseils pour commencer à mieux affiner vos recherches de manières à vous faire une idée la plus objective sur les sujets qui vous intéressent.

Les ancêtres de l'IE sont tout simplement les documentalistes qui utilisent depuis longtemps des outils spécifiques de recherche et de traitement de    l'information. Aujourd'hui, il est question d'ingénieurs documentaires, analystes ... bref, les pro en costard de l'espionnage informatif ouvert. Les Mr Smith de l'information ont supplantés les documentalistes à chigon ... Mais les bons outils restent de bon outils mes amis et ils sont la base ...

 Bref, l'IE utilise comme source, médium, matière première tout ce peut pas cacher surtout sur internet, tout ce qui est officiel, officieux bref. Cela ne va pas durer, cette liberté est en danger car  l'INDECT nous guette mes amis ...

Il est très intéressant d’utiliser les outils de cette science de l’information pour rechercher à titre personnel diverses informations pertinentes et de fait de se faire une idée plus juste de la réalité de la situation économique ou géopolitique. Si vous aimez rechercher par vous-même des informations, suivez ces quelques conseils afin d’accroître la pertinence de vos recherches informatives.

Le but de l’IE est de trouver l’information stratégique qui permette d’avoir une avance compétitive décisive sur la concurrence. L’IE doit permettre de décrypter les intentions des différents acteurs du marché et de connaître leurs capacités de réaction, de formuler leurs réactions stratégiques.

L’IE comporte une partie veille informative, une autre de  protection des informations et une dernière de développement de réseau d’influence ... Ce n'est pas moi qui le dit mais c'est ainsi.Nous ne occuperons dans cet article que du volet veille c'est à dire de la collecte d'informations pertinentes.      

De nombreuses têtes pensantes sont penchées sur le sujet et c’est ici le royaume de l’information dite à forte valeur ajoutée. L’IE se base sur les informations en  open-source c’est-à-dire les informations publiques et bien souvent disponibles sur internet. Le net est à la fois la vitrine et la poubelle de l’humanité et il y a une multitude de pépites    informatives, le tout étant de savoir les retrouver.

Pour cela des outils spécifiques sont mis en place et il n’est pas compliqué de savoir en utiliser certain. Ils permettent à tout à chacun d’optimiser sa recherche d’informations pertinentes sur internet.

Quels sont les outils de base de la recherche documentaire, la recherche à forte valeur ajoutée (qu'ils vendent à prix d'or ...) comme aime dire les principaux acteurs du secteur?      

- Les mots-clés sont des mots ou des groupes de mots pertinents qui permettent de caractériser le contenu d’un document. Bien souvent ces mots sont hiérarchises dans ce que l’on    appelle un thésaurus. Ce dernier permet de mettre en relation le langage naturel et celui contenu dans les différentes ressources disponibles. Les mots sont alors reliés par des synonymies, des    niveaux hiérarchique et/ou associatifs. Ces techniques documentaires sont utilisés par les spécialistes du traitement de l’information. Le thésaurus de l’OCDE entre autre un outil intéressant car il permet d’affiner ses recherches en aidant à trouver les termes associés ou génériques à un domaine bien particulier.

Donc avant toute recherche, il est conseillé de bien réfléchir aux mots que l’on utilisera et de les segmenter. Plus on sait précisément ce que l’on recherche et plus il sera aisé de trouver des documents pertinents sur le sujet. Il est également intéressant de savoir que l’ordre des mots influe sur le résultat de la recherche. Il est donc  recommandé d’utiliser le mot-clé le plus pertinent en premier.

- Les documents intéressants sont souvent des PDF. Donc si vous souhaitez creuser une information ou vous constituer un dossier documentaire, ajoutez également PDF à vos mots clés.          

- Il est également conseillé d’utiliser les « » pour affiner sa recherche. En effet si vous tapez dans votre moteur de recherche SARAH CONNOR vous  pouvez avoir une multitude de réponse qui ne correspondent pas à la personne Sarah Connor mais qui ont les termes Sarah et Connor dans leur texte, un terme pouvant être en début de texte et l‘autre tout à la fin et ce sans aucun lien pertinent.

Par contre si vous mettez « Sarah Connor », les moteurs cherchent alors cette chaîne de caractères et vous aurez alors les résultats comprenant le nom SARAH CONNOR dans son intégralité et de fait, vous aurez éliminé une multitude de données sans intérêt.

        

- Il est aussi possible d’utiliser * pour une recherche sur internet quand on cherche un nom de la même famille. L’* remplace n’importe quelle      chaîne de caractères ce qui permet d’étendre la recherche.

Ex: Journa* permet de trouver journal, journaux, journalistes, journaprout …

    

- L’utilisation des opérateurs booléens (et, ou, sauf) est la base de la recherche documentaire. Cela permet d’utiliser un système d’occurrence (essentielle)  afin d’affiner sa recherche et de minimiser les informations parasites qui ne présentent aucun intérêt stratégique. Ces opérateurs permettent de lutter contre le bruit (trop de références à  compulser) ou le silence (à contrario aucune information ). Pour être efficaces, les opérateur booléens doivent être utilisé en majuscule et collé au terme que l’on souhaite inclure ou  exclure.

           . L’opérateur ET ou AND (+) en anglais permettent d’inclure 2 termes ou plus dans  une même recherche. Il est intégré par défaut directement sur tous les moteurs de recherche, il est donc inutile de l‘utiliser.

Ex: (Fruit + cerise) ou (fruit cerise) permettent de trouver l’ensemble des résultats comportant les termes fruit et banane dans la même source.

           . L’opérateur OU ou OR en anglais permet quand à lui de trouver l’ensemble des  résultats comportant l’un ou l’autre des mots-clés. L’avantage de cette utilisation est surtout de pouvoir faire une recherche sur des synonymes.

Ex: (Fruit OR cerise) permet de trouver l’ensemble des documents comportant soit le terme fruit, soit le terme cerise, soit les 2 sur une même source.

         . L’opérateur SAUF (-) ou NOT (certain moteurs de recherches acceptent AND NOT) permet de  trouver l’ensemble des documents comportant un mot-clé mais sans un autre mot identifié comme perturbateur. Super pratique.

Ex: Fruit -cerise permettra de trouver l’ensemble des documents comportant le terme fruit mais ne comportant pas le mot cerise.

- Utiliser la fonction PLUS D'OUTILS en gris un peu au dessous de LE WEB (en rouge) qui se trouve sur votre page GOOGLE. Et oui,  j'aime bien encore GOOGLE car l'information intéressante est l'information officielle qu'il faut savoir justement analyser, metre en lien. Sur Google cela se trouve dans la colonne de gauche. En cliquant sur Plus d'outils apparait alors en rouge DATE INDIFFERENTE et là, vous pouvez choisir ce qu'il a sur le sujet en triant les données.  En fonction de vos besoins, vous pouvez suivre un sujet, savoir ce qui est sorti dessus sur le net il y a moins d'une heure, une semaine, la date de votre choix ...   

Ces opérateurs sont la base de toute recherche documentaire optimisée. Ils peuvent se combiner et de ce fait permettent de réaliser des recherches plus affinées  et d’éliminer un maximum de résultats non-pertinents.

Pour ceux qui ne le savaient pas encore, j'espère cette première "leçon" de quelques éléments de base mais incontournables de la recherche et synthèse documentaire vous serviront. C'est le BA BA de l'Intelligence Economique quoi qu'ils disent et vendent ...

Bonnes recherches sur internet. Et surtout n'hésitez pas à faire part de vos trouvailles .... Partageons l'information ... C'est ce qu'il y  a de plus important.

 

Stéphanie MARTHELY - PLUME CITOYENNE

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.