PSA: Le début de la révolution sociale en France?

PSA annonce qu'il va supprimer 8 000 emplois directs en France après avoir en avoir déjà annoncé 6 000 emplois en  moins en Europe l'année dernière. Ce plan social a été retardé comme tant d'autres durant les élections présidentielles afin de ne pas alourdir le désastreux bilan de l'ére Sarkozy. Le gouvernement  actuel s'en offusque alors que tout le monde  savait depuis longtemps ce qui allait se passer. Au moment des présidentielles, toute la presse faisait état des pressions de Nicolas Sarkozy  pour caler le calendrier des licenciement sur celui des élections. François Hollande avait lui même annoncé dès février qu'il craignait des plans sociaux après le second tour des présidentielles. Alors qu'aujourd'hui l'UMP monte au créneau sur le sujet est le comble de l'ironie. Souvenons nous qu'en février 2009, Sarkozy avait alors dans le cadre de son "Pacte automobile" avait alors promis des aides de 7,5 milliards au secteur automobile pour abandonner les plans sociaux en 2009. PSA a reçu ces 5 dernières années pas moins de 4 milliards de subventions.  Tout cet argent a servi à quoi? Alors les belles leçons de l'UMP et ses amis du patronat ... Et l'air ahurit du gouvernement actuel ... Tout cela n'est que foutaises ...

    Tous ces licenciements ne seraient-ils pas le cadeau de la mariée du rapprochement de PSA et de Général Motors,  la firme américaine quelque peu moribonde? Ces entreprises ont en février dernier officialisés leurs "alliances stratégiques mondiales". Du coup PSA avait du abandonner le très porteur  marché de la vente de véhicules à l'Iran ou PSA détenait prêt de 30% de la part de marché. Une des principales remarques faites à PSA est justement d'avoir négligé les marchés émergents ... Général Motors détient actuellement 7% du capital de PSAet est le second actionnaire derrière la famille Peugeot qui a eut le bon goût de s'éxiler en Suisse ...

    Il est également intéressant de savoir que le jour de l'annonce de 8 000 suppressions d'emplois et de la fermeture du site d'Aulnay, Karl-Friedrich Stracke, le patron d'Opel, filiale allemande de GM et alliée stratégique de PSA, a démissionné et ce contre toute  attente. Un mauvais signe ... 

    Ayons également une pensée pour l'ensemble des sous-traitants de PSA  qui vont également se retrouver massivement sur le carreau. Depuis 2005, les équipementiers ont perdu prêt de 40 000 emplois. Dès lors que Peugeot annonce la suppression de 8 000 à 10 000    emplois, il faut multiplier par trois, voire quatre,    pour mesurer l'impact en termes d'emploi pour l'ensemble du pays", a indiqué ce jeudi matin le responsable de la CGT, Bernard Thibault.  "PSA    Aulnay [Seine-Saint-Denis], c'est 3 300 emplois [dont 300 intérimaires], mais aussi 9 000 avec les sous-traitants", a souligné Gérard Ségura, maire d'Aulnay. 

    Les merdias nationaux et internationaux soulignent les erreurs stratégiques conséquentes de PSA. Il est clair que nous ne pouvons qu'être d'accord avec cette analyse. Cette incompétence est hélas de mise aujourd'hui et est même devenue la norme. La recherche du profit à court terme au détriment des hommes est le standard international. 

    Il est intéressant de savoir quelles sont les rémunérations des principaux dirigeants du groupe. Ces grands savants économiques qui ne suent guère et dont le principal problème est de prendre un alcacetzer car avec tous ces repas qui n'en finissent pas, ils ont a du mal à digérer ... 

     Le groupe a perdu 75% de sa valeur boursière en un an alors que l'été dernier, PSA dont la réussite de la gamme premium DS était saluée par l'ensemble des merdias nationaux, semblait en super forme, avec un bénéfice semestriel de 806 millions d'euros. Alors que dès juin, la CGT avait dévoilé une note secrète annonçant la fermeture d'Aulnay ... Comme quoi quand la presse et les experts louent quelque chose, il faut toujours y regarder à 2 fois. C'est ainsi pour tout, il est indispensable de savoir lire entre les lignes ... 

Penchons-nous sur les rémunérations de chers dirigeants de PSA: 

PDG : Philippe Varin : depuis le 1er juin 2009     *rémunération 2009 : 777 830 € *rémunération 2010 : 3 253 700 €
Frédéric Saint-Geours, Directeur des Marques     *rémunération 2009 : 350 087 € *rémunération 2010 : 1 266 000 €
Guillaume Faury, Directeur Recherche et Développement     *rémunération 2009 : 333 734 € *rémunération 2010 : 1 266 000 €
Grégoire Olivier, Directeur Asie     *rémunération 2009 : 816 100 € *rémunération 2010 : 1 362 820 € 

Comment est-ce possible d'enregistrer de telles augmentations de salaires alors que ces dirigeants sont clairement socialement, humainement et stratégiquement totalement incompétents.  Quand on pense aux remous fait pour un micro 2% (en fait 0,6%) d'augmentation du SMIC, on se dit que plus rien ne tourne rond. Les sacrifices sont toujours pour la masse pendant que certains profitent honteusement du système. Relevons le culot monstre de Philippe Varin   qui n'hésite pas à dire "Nous avons le coût du travail le plus cher en Europe et nous produisons 44 % de notre production en France, donc il faut baisser les charges qui pèsent sur le travail de manière massive". C'est faux car la France est en 5ème position en Europe pour ce qui est du coût du travail, l'Allemagne étant 8ème.  Par ailleurs, le coût de la main d'oeuvre automobile allemande est plus élevée qu'en France. Par contre, Mr Varin aurait pu faire de substancielles économies à PSA en rognant sur le coût prohibitif de son emploi et celui de ses proches collaborateurs. Il faut savoir qu'il y en a marre de payer des fortunes de véritables incompétents. Cela ne concerne pas uniquement PSA mais la grande majorité des grandes entreprises en France et dans le monde.  

Les salariés et les syndicats sont à bloc et comptent faire valoir leurs intérêts et mettre également PSA ainsi que la famille Peugeot devant leurs responsabilités. Vous pouvez commencer à les soutenir en signant leur pétition. Une page de soutien sur Facebook a été également créé pour l'occasion.  

Tous ces salariés et actionnaires devraient attaquer en justice les actionnaires, le Conseil d'Administration, l'Etat et compagnie pour crime    social. Il y en a marre d'être tous pris pour des imbéciles, il est temps de se réveiller car si on laisse passer ce virage, on risque de tous le payer très cher. L'Europe du MES et de l'INDECT se met en place, il est plus que temps de réagir.

La grande crainte du gouvernement est que PSA soit le conflit social qui mette le feu aux poudres en France comme cela est le cas actuellement avec les mineurs en Espagne. Les syndicats ont d'ores et déjà annoncé qu'ils allaient s'allier avec les syndicats d'Air France. En France, c'est près de 75 000 emplois qui se trouvent sur la sellette. La France, l'Europe sont à un tournant décisif de leur histoire et c'est à chacun d'entre nous d'écrire au jour le jour ce qu'il va se passer. Quel monde pour aujourd'hui et demain voulons nous?     

Salariés, intérimaires et sous-traitants des entreprises ci-dessous, levez-vous, il est l'heure de réfléchir vite, il est l'heure d'agir: 

Air france    

Sanofi    

Campanile    

Molex Arcelor    

Professionnels du cinéma    

PSA Peugeot citroen    

SNCF    

Régional    

TAM montpellier    

Monoprix Roquette    

Hôpital Corbeil essonnes    

Prisons de Rhône-Alpes    

Pilotes bombardiers d'eau de Marignane    

EAPS (piscines)    

Trigano Reuilly    

TER Alsace    

Groupe volailler Doux    

Sleever    

SNCM    

Eboueurs Marseille    

Aides soignantes "la Martinière"    

Batorama    

Valéo    

Magotteaux    

3 Média    

Wella    

Stracel    

Centre hospitalier Belfort Montbéliard    

Secteur de la presse, ouvriers du livre    

CHU de Rennes    

Astra Zeneca    

Conducteurs de bus de Besançon    

Téléperformance    

Conseil général du Vaucluse    

Salins du Midi    

Aides soignantes maison de retraite "les 4 saisons"

Terrasson (groupe Orpéa)    

Eboueurs Vienne    

Caisse d'épargne le Mans    

Guichets sncf Lyon    

UAR (union assurances)    

Eboueurs Ile de France    

Eboueurs Marseille    

Lacaza de Tarbes et Orleix    

Enseignants (oral rattrapage bac pro)    

Conseil général des Bouches du Rhône    

Pilotes de canadairs - Corse    

Maîtres nageurs parisien    

Centre hospitalier sud francilien (service orthopédique)    

Vranken-Pommery (Ardennes)    

Hyper marchés Coop    

Deca France    

Sud Propreté    

Francas de lille  

Pour terminer, un petit cadeau, le "Guide du manifestant arrêté" du Syndicat de la Magistrature. On se sait jamais, cela peut toujours servir ...

 

Stéphanie MARTHELY - Plume Citoyenne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.