Une France citoyenne doit gouverner le pays, voici mon casting de gouvernement

Partis politiques, corruption, tambouilles, médias, sondages, copinages, collusions... le système politique français est totalement vermoulu, tout le monde le sait. Seule une action citoyenne HQD (Haute qualité démocratique), pourra sauver le pays. Mon rôle en tant que candidate : une nouvelle Constitution. Quel Gouvernement de transition ? Voici mon casting.

Voilà bientôt un an que j'ai lancé ma candidature aux présidentielles 2017, dans le but d'appliquer le projet de Constituante des Affranchis. Un an que je vadrouille partout en France, à la recherche de réponses et de solutions pour déboguer le système.

 

Depuis le Super Festival de Vogüé, je suis rentrée dans le collectif de « La Belle Démocratie », où j'ai fait des tas de connaissances super chouettes ! J'ai agrandi mon réseau diplomatique en quittant mon Ardèche natale et en me rendant dans d'autres régions, pour mieux analyser, mieux m'informer sur les failles du monde politique. J'ai même réuni des ami.e.s pour le Conseil national de la châtaigne en décembre dernier à Paris.

Hors appareils politiques, hors système, tous les ingrédients existent pour une potion magique totalement démocratique, loin de la Popol actuelle.

 

La Popol (tambouille politicienne) © Super Châtaigne

 

 

A ce jour, la grande majorité des candidat.e.s à la présidentielle se sont auto-proclamé.e.s, ou sont issues de chaînes politiques non démocratiques appelées aussi partis. Leurs financements, à coups d'argent public, permet d'entretenir des méthodes complètement anti-démocratiques, surtout lorsqu'il s'agit de désigner leurs représentant.e.s, leurs chefs, lorsqu'arrivent les élections.

 

Les Glands essayent même de me copier ! © Super Châtaigne

 

 Cette même grande majorité de candidat.e.s (les fruits des chaînes, que j'ai nommés les Glands) ont décidé de vous imposer leur programme, leur vision de la politique.

C'est un problème, un vrai et un majeur. Sachez que ce n'est pas une situation franco-française, c'est un système globalisé. L' « affaire Fillon » n'est qu'une partie émergée, la quasi-totalité du système, de droite comme de gauche, est vermoulu. Il est en train de se dissoudre sous nos pieds. Il était temps que j'arrête mes travaux de charcuterie afin d'imaginerune alternative pour 2017.

 

Voici donc mon casting gouvernemental :

Mon casting gouvernemental

 

D'abord, je me permets de vous dire que ce n'est pas une annonce de gouvernement, mais une vision de ce que pourrait être mon gouvernement. La plupart des personnes ne sont même pas au courant que j'ai pensé à elles, il faut dire que le pouvoir n'est pas leur préoccupation première, sauf s'il s'agit de donner le pouvoir d'agir à tou.te.s. Je suis pourtant certaine qu'elles seraient compétentes pour une action gouvernementale si une demande populaire se faisait sentir. La plupart de celles que j'ai choisies sont des personnes déjà très engagées, et font déjà largement le boulot.

Quels critères m'ont permis de choisir ces personnes ? D'abord leur professionnalisme reconnu. Économistes, journalistes, policiers/ères, militant.e.s, juristes... J'ai besoin d'être certaine qu'ils connaissent leur métier, pour être efficaces dans l'action gouvernementale que je projette. Ça sera un gouvernement désintéressé, de transition. On est loin des standards habituels non ? D'habitude le/la président.e commence par caser tou.te.s ses proches, sa promo de l'ENA et sa famille pour encaisser le maximum d'indemnités, et si possible se préparer un avenir doré, avec immunité. Non, c'est fini tout ça. Grâce à vous, les Glands seront rattrapés et condamnés à tout rembourser.

Pourquoi je suis la seule candidate qui compte présenter son gouvernement, avant élection ? Eh oui pourquoi ?

Premièrement pour la transparence. Ensuite, vous allez vite comprendre. Contrairement à tou.te.s les autres candidat.e.s, comme je vous le disais plus haut, je n'ai pas de programme idéologique à vous imposer. Non, moi je ne vous propose qu'un projet démocratique. Et comme la démocratie concerne tout le monde, la droite et la gauche, je n'ai pas besoin d'attendre l'entre- deux tours pour magouiller des accords obscurs avec des forces occultes pour un éventuel achat de voix en contrepartie de parachutages aux Législatives… car le pouvoir est principalement aux législatives. Vous le saviez ?

Toutes celles et ceux qui ont un projet bien défini, ont la nécessité d'avoir une majorité à l'Assemblée pour l'appliquer, c'est d'ailleurs dans leurs plans, inscrit dans leurs chartes internes. Et comme les forces idéologiques en place (gauche, droite, extrême droite) sont aujourd'hui à quasi-égalité (20 à 23 % chacune), aucune d'elles ne sera en capacité d'avoir de majorité nette pour pouvoir gouverner.

Obligé.e.s donc de bidouiller avec d'autres. Marine Le Pen va devoir trouver des accords avec François Fillon (ou vice-versa puisqu'au fond une feuille de papier à cigarette les sépare en terme d'idéologie), à moins que la position intenable de ce dernier (pour son entourage surtout et les militant.e.s qui n'en peuvent plus de se faire insulter sur les marchés de province), le pousse à se désister (fort probable).Le candidat de remplacement pourraiteffectuer une liaison avec Emmanuel Macron De Bilderberg.

L'avenir en commun, nouveau parti politique de Jean-Luc Mélenchon, va certainement devoir (malgré ses engagements) s'accorder avec le Parti Communiste de Pierre Laurent, une frange du Parti Socialiste de Benoît Hamon et E.E .L.V de Yannick Jadot, des appareils politiques très engagés dans la lutte des places ces 5 dernières années.

Rien de tout ça pour moi. Pas de tambouille de parti. Ma mission est très précise et rassembleuse.

Une fois élue, je m'appuierai sur l'article 11 de la Constitution actuelle et je m'adresserai à vous (via un referendum). Je vous demanderai : voulez vous passer à la première démocratie ?

Grosso-modo, cela veut dire lancer un chantier constituant. En effet, toutes les règles politiques relatives au cumul des mandats, aux indemnités des élu.e.s, aux pouvoirs, aux élections… tout cela est défini dans la Constitution.

De concert, mon gouvernement amorcerait la Transition démocratique, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu'il favoriserait le bon déroulement de la rédaction de la future Constitution pendant les derniers mois de la 5ème République (je table sur le temps qu'il faut pour que ce soit bien fait). La France a déjà connu une situation à peu près similaire, après la deuxième guerre mondiale quand il a fallu reconstruire le pays : le Conseil national de la résistance. Déjà de grands enjeux étaient mis sur la table par toutes les familles politiques. Similaire, à part qu'à l'époque la population n'avait pas forcément le niveau d'éducation d'aujourd'hui, et que des « responsables politiques » s'en étaient chargés à sa place.

 

Enfants, nous avons nos parents et l'école pour l'éducation, adultes nous n'avons plus que les médias. Et vous allez devoir être informé.e.s de manière honnête et le plus objectivement possible.

 

le off de Super Châtaigne #1 © Super Châtaigne

 

 

Action sur les médias. Le travail de l' équipe sélectionnée consisterait à déterminer les actions les plus adaptées pour que les médias français se détachent le plus vite des puissances d'argent et de la puissance publique. Les agences de Presse assureraient la plus grande transparence. La démocratie partout ! Je suis prête à signer des tas de traités pour ça, très vite, à la Donald !

 

Une Constitution à l'image de la population, telle qu'elle est, sans chercher à la changer. Tout le monde pourra participer. Action donc sur l'égalité, la parité, et l'universalité.

 

 

 

Ma candidature pour la parité © Super Châtaigne

 

L'équipe en charge de cette action s'assurerait que les mesures prises favorisent la participation de toutes à l'action Constituante. Des ateliers constituants pourraient être mis en place, au moins dans chaque commune, pour les habitant.e.s. L'équipe définirait combien d'ateliers constituants seraient nécessaires, en se mettant en relation avec les acteurs qui animent déjà ce genre d'ateliers depuis des années.

 

Une population française souveraine, libre et indépendante.

L'équipe attachée à l'intérieur et l'extérieur serait en charge de faire respecter la souveraineté du pays. La souveraineté populaire et économique. Une démocratie qui tente de s'installer est attaquée, systématiquement, et avec les armes obscures d'hier, mises à jour pour aujourd'hui : les marchés financiers et leurs serviteurs (souvent les Glands d'ailleurs).

Les membres de l'équipe vous prépareraient psychologiquement à une éventuelle sortie de l'Union européenne. Non pas que le nom nous gène, mais parce que la politique de cette entité n'est pas menée par un club démocratique, je parle des institutions européennes. Personne n'a jamais été élu à la Commission européenne. Vous vous souvenez d'ailleurs que la population française avait voté massivement contre ce type d'institutions en 2005 ? Croyez-moi, c'est très probable qu'elles ne se laissent pas faire. Elles risquent même de menacer notre souveraineté. C'est pourquoi j'ai choisi de mettre dans cette équipe des personnes qui sauraient y répondre de la manière la plus pacifique possible, en préparant aussi les mentalités à une sortie de l'Euro. Si beaucoup de spécialistes s'évertuent à vous convaincre des dangers de ne pas rester dans la monnaie commune, peu d'entre elles/eux prennent le temps de vous expliquer tous les bénéfices que nous aurions à en sortir, si vous le décidiez.

En attendant votre choix souverain sur cette question, c'est-à-dire en attendant la fin de la rédaction de la Constitution, et les premières élections démocratiques qui s'en suivront, de nombreux moratoires sur les traités seraient décrétés, de manière unilatérale.

 

Un mois séparera mon élection des élections législatives (3 et 17 juin 2017). Puisque c'est là le cœur du pouvoir d'aujourd'hui, des élections citoyennes seraient fortement favorisées.

Mon choix de médiatrices politiques permettrait de mettre à disposition les moyens de l’État nécessaires pour faciliter la mutiplication d'Assemblées locales législatives. Un maximum de candidatures citoyennes pourraient ainsi émerger. Mes amies de « Ma voix » et de « La Belle Démocratie » ont déjà développé des méthodes démocratiques très crédibles.

Plus d'infos ici :

La Belle Démocratie

 

MaVoix

 

 

Un Premier ministre fiché S.

Forcément, le garant de cette équipe doit être une personne que je sais compétent pour mettre en cause les institutions actuelles. Camille, mon premier ministre est fiché S. Il est considéré comme un danger pour l’État (pas pour les Français.e.s, pour l'État). regardez son interview :

 

 

Camille, fiché S, mon Premier ministre © Super Châtaigne

 

 

Mon parrainage ? Quel état civil ?

 

Si ce projet vous plaît, si vous vous décidiez à me faire confiance, il faudrait choisir un état civil pour rassembler les 500 parrainages nécessaires d'élues. Il reste grosso-modo un mois, et 38000 élu.e.s sont disponibles partout en France, ces mêmes peti.te.s élues qui subissent au quotidien les frasques des grand.e.s élu.e.s. Beaucoup de Maires de petites communes auraient intérêt à connaître le projet Super Châtaigne pour changer de système. Il faut savoir qu'en l'état actuel, l’État intervient autoritairement jusque dans les décisions locales. Et ces décisions plombent les comptes des communes. Pour déterminer cet état civil de la manière la plus démocratique, nous organiserons une « élection sans candidat » ou un tirage au sort dans l'équipe. Après tout, un état civil c'est quoi ? Un nom et un prénom.

 

 

Election sans candidat © Super Châtaigne

 

 

Pour l'animation, nous sommes tou.te.s Super Châtaigne, avec Manbouss !

 

Nous sommes toutes Super Châtaigne ! © Super Châtaigne

 

 

 

De toute façon, c'est moi ou un.e des autres. Très honnêtement, quand on voit mon équipe, et quand on sait que ça fait des décennies que nous sommes gouverné.e.s par des amatrices/eurs, ya pas photo, non ?

 

 

L'Appel du 19 juin © Super Châtaigne

 

Encore voter pour des bouffons ? Pour déboguer le système, en 2017, choisissez Super Châtaigne !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.