«Pas Sage en Seine 2017»: il faut interdire le format papier

Conférence audacieuse et intéressante donnée le samedi 1er juillet 2017 par Thierry Stoehr à « Pas Sage en Seine », festival qui a proposé des conférences et des ateliers autour notamment des logiciels libres, des œuvres libres et de la neutralité du Net à Choisy-le-Roi, du jeudi 29 juin au dimanche 2 juillet 2017. Mediapart est partenaire de l'événement.

C'est osé, la conférence partagée ici s'intitule « Il faut interdire le format papier ». En quel sens ? Rien à voir avec le côté « zéro papier » qu'on voulait promouvoir dans les années 2000, il s'agit là d'exprimer, en 42 raisons, les motifs de l'interdire. Ou pas. Eh oui ! Le papier est un format qui représente de trop grands dangers dans le monde numérique actuel…

[Thierry Stoehr] Il faut interdire le format papier © PSES

À propos du conférencier : Thierry STOEHR travaille à l'université Paris-Diderot. Il est fortement impliqué dans le logiciel libre depuis 1998, notamment au travers de l'AFUL (association francophone des utilisateurs de logiciels libres) dont il a été secrétaire, vice-président et président. Il a cocréée le site Formats-Ouverts en juillet 2004 : il l'anime avec passion de 2004 à 2011 à propos du sujet des formats, avec plus de 2 740 articles en ligne. Il donne aussi des conférences, dont celle ci-dessus à la neuvième édition de « Pas Sage en Seine », et assure des formations et autres interventions à propos du logiciel libre en général et à propos des formats en particulier. Un projet (fou ?) est de publier ses notes prises depuis 2011 au fil des jours sur les feuilles du "papier log book"… Grâce à Orgmode et Emacs et quelques réglages... 

Article associé « Le papier et le numérique : une photo inédite d'une guerre de formats » sur le blog Formats-Ouverts pour aller plus loin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.