30 ans déjà, l'Amiga

Il y a exactement 30 ans, jour pour jour (bon… OK, c'était hier précisément), le meilleur ordinateur de tous les temps voyait le jour !

Il y a exactement 30 ans, jour pour jour (bon… OK, c'était hier précisément), le meilleur ordinateur de tous les temps voyait le jour !

Souvenirs…

Commodore, une société d'électronique américaine créée en 1954 par Jack Tramiel, connue aussi à l'origine pour le VIC-20, le C-64 et C-128, veut concurrencer et faire mieux que l'acteur majeur de l'informatique de l'époque : IBM ; le surpasser (voir vidéo ci-dessous à 8'35).

Voici des extraits de la présentation publique du splendide Amiga 1000, le 23 juillet 1985 :

YouTube

Il s'agit d'un chef d'œuvre technique, d'une éblouissant machine avec une âme, aussi paradoxale que cette affirmation puisse paraitre...

L'Amiga 1000 coutait à sa sortie 1.300 $US (env. 1.200 € ; 15.000 FRF à l'époque; autant dire une petite fortune…) et disposait :

  • d'un processeur Motorola 68000 cadencé à 7.09 MHz,
  • de processeurs graphiques couleurs et son stéréo spécifiques,
  • d'un OS avec des fenêtres (AmigaOS 1),
  • multitâche,
  • 256 kB de RAM (extensible à 512 kB),
  • un lecteur de disquettes 3.5" (pour une capacité de 880 kB).

Il avait alors plus de 10 ans d'avance sur son temps et, dans le monde de l'informatique, l'écart est tel que c'est comme comparer la chirurgie du XIXe siècle avec celle d'aujourd'hui, comme dirait un ami.

Amiga 4000 Amiga 4000

Et par ailleurs, quel joueur ne se souvient pas du bon vieil éditeur Psygnosis et de son splash screen ?

AMIGA Shadow of the Beast by Reflections / Psygnosis © Rot Corpse

des jeux Lemmings, Another World ou encore de Prince of Persia, entres autres, notamment sur le populaire Amiga 500 (ci-dessous)…

Amiga - Prince of Persia © Mingos Commodorepage

Ah oui ! il fallait l'unité d'expansion de 512 Kb Amiga 501 pour lancer Prince of Persia (qui nécessite 1 Mb de RAM).

Amiga A-500 Plus Amiga A-500 Plus

Quelles oreilles ne se souviennent pas de tous ces mod, joués et rejoués sur ProTracker ?

ProTracker ProTracker

À se repasser aujourd'hui avec VLC ou xmp.

Et quel amigaïste n'est jamais tombé sur une erreur Guru Meditation ?

Aujourd'hui, des logiciels comment Varnish ou VirtualBox affichent des erreurs en reprenant cette "méditation du gourou" Amiga… c'est dire si cette machine a marqué les esprits et son époque.

L'Amiga 500 (en photo ci-dessus) avait été présenté à la TV en France par les Bogdanoff dans Temps X :

Igor et GrichKa Bogdanoff Presente l'Amiga 500 © RetroC0mputing

 

De nos jours, les émulateurs d'Amiga (FS-UAE) sur nos plus belles machines de 2015 avec SSD et proc. Intel de dingue (en comparaison) n'arrivent pas à être aussi rapides et fluides que l'original. De nos jours, nos machines techniquement supérieures démarrent en quelques secondes seulement, mais l'Amiga 4000, avec son disque dur SCSI, le faisait déjà dans les années 90… Dommage qu'il n'y ait pas de benchmark disponible pour étayer cela.

Amiga.
The first personal computer that gives you the Creative Edge.

La seule limite c'est votre imagination !
Sa créativité, son imagination pour seule limite… cela, pour une fois, pouvait devenir une
réalité… plus qu'une accroche commerciale ou un lieu commun.

Gives you a creative edge Gives you a creative edge

Tous ceux qui ont possédé un (voire plusieurs) Amiga s'en souviennent !

Et — clin d'œil — même les utilisateurs d'Atari… ;-) 

Enfin, voici des démos ; pour ceux qui n'ont pas forcément connu :

Best Of Amiga Demos 1988 © 4irmann

et aussi l'excellent site We Are Back et ses contributeurs, pour les nostalgiques… avec du HTML5.

À lire également : Le trentenaire Amiga contrôle encore le chauffage et la clim de 19 écoles publiques (en anglais)



P.-S. Désolé pour les vidéos Flash via YouTube… qui ne sont pas en HTML5, malheureusement… :-(


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.