Le cocktail de Cerises - 30 juin 2017

Image de la semaine

cocktail331

Lors de la Marche des fiertés LGBT, 26 juin 2016, Paris.

Les brèves

Sandwich. Bonne nouvelle : Donald Trump est en difficulté pour faire passer au Sénat américain sa réforme visant à abroger l’Obamacare, cette loi qui a permis à des millions d’Américains d’accéder à une couverture maladie. Des enquêtes montrent que 22 millions d’entre eux pourraient être rapidement privés de toute couverture, ce qui alarme certains sénateurs républicains, soucieux de leur prochaine réélection. Cependant, bien des élus du même bord souhaiteraient une réforme beaucoup plus radicale, démembrant toutes les avancées acquises ces dernières années. Trump navigue à vue, et certains pronostiquent un échec retentissant. À suivre.

Ouverture. Le Comité consultatif national d'éthique vient de rendre public un avis en faveur de l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de lesbiennes. Il s'agit de leur permettre « le recours à la technique pour procréer sans partenaire masculin ». Le rapport, présenté par le président du Comité, Jean-François Delfraissy, a souligné qu'il s'agit de prendre acte des « demandes sociétales » : « L'ouverture de l'AMP à des personnes sans stérilité pathologique peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultants d'orientations personnelles ». L'inter-LGBT et SOS homophobie ont aussitôt demandé au nouveau gouvernement un calendrier législatif. Pour en savoir +, lire ici.

Convergences. Le groupe Gauche démocrate et républicaine (11 députés PCF et 5 députés d’Outre mer) et le groupe France insoumise (17 membres) ont élu leur président respectif, André Chassaigne et Jean-Luc Mélenchon. Ils ont convergé pour proposer à la présidence de l’Assemblée nationale, Caroline Fiat (FI, Ensemble !), aide soignante élue en Meurthe et Moselle. La mise en place d'un comité de liaison, pour coordonner leurs efforts, est toujours en discussion. Des députés des deux groupes regrettent toujours la partition en deux groupes, alors qu'il aurait fallu faire front commun. Nous aussi !

Suspens. L’élection de Manuel Valls a du plomb dans l’aile, le recours de la candidate France insoumise, Farida Amrani, devant le Conseil constitutionnel étant largement documenté, selon celle-ci. Au menu de ce recours, une « centaine d'éléments, des photos constatant des signatures douteuses sur les listes d'émargements », d’autres où l'on « verrait des bulletins de la candidate être déchirés dans plusieurs bureaux de vote ». Il y aurait aussi « des vidéos avec des scènes d'intimidation appelant à voter Manuel Valls » . Le recours, qui vise l’annulation de l’élection, a été déposé ce mercredi et devrait être examiné dans les prochaines semaines.

Congrès. Après « le séisme politique de la séquence électorale de 2017 » et son « grave échec » lors des élections législatives, assumé par Pierre Laurent, le PCF tiendra un congrès extraordinaire en 2018. Tout sera à l’ordre du jour : « établir un bilan structurel et stratégique », « se réinventer », « remettre en chantier une stratégie et des pratiques de conquêtes et de victoires », etc. Une « révolution politique du Parti communiste » est même annoncée !!!

Paru dans Cerises n°331, 30 juin 2017

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.