Sylvain Nandan
Enseignant TZR
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

3 Éditions

Billet de blog 13 juil. 2022

Sang rouge, Gueules noires

Dans ce huis-clos conditionné par un sous-sol grisouteux et un point de vue prolétaire, Hugues Duquesne et Kader Nemer font éclater l'univocité de l'identité ouvrière.

Sylvain Nandan
Enseignant TZR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au soir du 3 février 1965, les équipes de sauveteurs du Pas-de-Calais remontent un vingt-et-unième et dernier cadavre de mineur du puits 7 de la veine Marthe, après un coup de grisou survenu quelque part dans les profondeurs des mines de charbon du groupe de Lens-Liévin. Comme « l’explosion les a horriblement déchiquetés », sans doute parfois carbonisés, l’identification de ces hommes d'une moyenne d'âge de 33 ans « n'a pu se faire que grâce aux plaques métalliques rivées sur leurs ceinturons », comme l’indique le chapeau de l’article que publie Le Monde le lendemain matin.

Une demi-dizaine parmi eux sont d'origine polonaise. Une petite communauté dans un groupe social hétérogène qu'incarne sur scène Stéphane, le Porion. L'accompagne et le devance un visiteur de grisou maghrébin – Ahmed – un Français d'Algérie devenu Algérien quelques années auparavant, au sortir de « la guerre », après « les attentats de l’OAS et du FLN ». Descendu dans la galerie pour remplacer Larbi, un collègue marocain d'Oujda qui avait besoin de repos, il y raconte leur histoire, forcément un peu la nôtre. 

la Catastrophe minière de la Ville D'avion 1965 © Asslan Robox

La sienne, selon lui, c’est celle d’un professeur de lettres qui est vite devenu « Algérien parmi les Marocains » dans le Bassin, « des paysans qu’on est venus chercher », qu’on a un beau jour « alignés » dans un village pour en faire des Gueules noires, quelques décennies après les Kabyles, au XIXème siècle. Puis le clair-obscur de la cavité, où quelques codes cinématographiques rythment parfois la scénographie du huis-clos, devient rapidement propice à un échange intimiste avec « le Polak ».

Autour d’une berline et d'une pioche, chacun évoque ainsi ses coutumes familiales et culinaires, ses goûts musicaux, ses souvenirs marquants d'avant les corons et les briques rouges... même si la précarité de leur condition n'a de cesse de hanter Stéphane, conscient que l'appât du gain, à mesure qu'il gagnait toujours un peu plus les esprits de leurs exploiteurs, les a exposés sans défense à cette insécurité croissante qui logiquement a conduit à l'accident de travail.


GUEULES NOIRES – Création, conception, interprétation et écriture : Hugues Duquesne et Kader Nemer ; Mise en scène : Ali Bougheraba ; Musiques : Franck Lebon ; Lumières : Thomas Rizzoti ; Décor : Olivier Hebert ; Régisseur : Mehdi Belharizi ; Production, diffusion : Boulegue production avec le soutien du Centre Historique Minier de Lewarde ; Compagnie Rentrez dans l’art.

1h15

07.07.2022 → 30.07.2022 (13h50)

Théâtre le Grand Pavois

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement