Quand le gigolo du capital n'a plus de limite...

La gagneuse du CAC 40 qu'a pas fini de charrier dans les bégonias, m'est avis que chuis pas le seul penser qu'elle va pas tarder à boulotter son galure...

Depuis plus de 4 piges, le grouillot de la finance nous a endauffé.e.s jusqu'à la garde mais comme ça lui suffisait pas, y nous a débourré sur le casque. Souviens-toi des gaulois réfractaires, des illettrées, des rues à traverser pour trouver du turf ou encore des gens qui ne sont rien... Mais ça, c'est la partie émergée de l'iceberg qui cache la forêt.

Après la réforme du code du travail, la réforme des retraites, la prolongation de la sape du service public, les répressions policières (avec, dès le début de la crise, un barbouze qu'avait carte blanche pour casser du rebelle), les éborgnements, les affaires dans lesquelles trempent certains ministres (Darmanin en tête), la gestion minable de la "crise" sanitaire ou encore la bourgeoise qu'a fait raquer "un pognon de dingue" à la patrie pour changer la dînette du palais... après tout ça, disais-je avant de te paumer dans les méandres de mes digressions énumératives (non exhaustives), le maton de la république a décidé de foutre tricards les mauvais élèves et leur interdit de survivre dans son monde. T'es pas un bon mérinos qui file doux sans moufter, tu peux plus aller boire un godet avec tes potes et même, t'as plus accès à l'hosto. Et si, pour des raisons professionnelles, t'es forcé.e de te faire piquouzer, t'as pas le droit de choisir le poison. À moins de 55 balais, c'est ARN messager ou rien. Et si t'as 54 piges, que t'es soignant.e et que tu voulais le vaccin à virus désactivé (plus efficace et moins risqué que les autres), tu peux te brosser...

Mais y'a un truc qui finit de me broyer les noix, c'est le refus de foutre le projo sur les recherches effectuées en matière de thérapie. Les pontes (qu'ont plus foutu un arpion sur le terrain depuis des lustres) ont pourri Raoult ou ont refusé l'autorisation temporaire de l'Ivermectine mais à aucun moment y z'ont exigé la réouverture des lits fermés depuis lulure...

Alors tu vois, quand je fais le bilan, j'peux pas m'empêcher d'espérer le Grand Soir...

barricade-commune

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.