L'invasion du Père La Tuile...

Quand j'mords les sempiternels spasmes sur la ratiche (et la liberté d'avaler ces bondieuseries) qu'occupent tout l'espace, j'peux pas m'empêcher de penser que, peu importe la crèche à bigots d'où c'est que ça vient, ces "superstitions" sont le liseron de la comprenance. C'est tellement invasif que ça te bloque les rouages de la Sorbonne et t'empêche de dissiper la purée de pois qu'on veut te foutre dans le caisson. Ça te barbote ton oxygène, ça squatte ta boîte à gamberge et après, t'as plus la gnaque pour défendre ta galetouse. T'attends gentiment la camarde en croisant les doigts pour qu'elle toque pas trop tôt à ta lourde...

Et si tu prenais le temps de t'éclater!!! La foi, tu peux la trouver dans plein d'autres trucs plus réels; suffit juste que tu te creuses un peu le bonnet et qu'tu foutes le projo sur la vie...

font-chier-la-culture

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.