"Électron libre"...

Quand tu veux rappeler à des gus que leurs congés payés et leurs RTT ont été votés sous le gouvernement du Front Populaire par, entre autres, des députés communistes et que le régime général de leur sécu a été rédigé par le CNR sous l'impulsion d'Ambroise Croizat (ministre communiste), ben tu te fais traiter de sale coco et autres amabilités. Alors, voici un éclairage sur qui je suis.

Bon, faut que j'vous affranchisse d'un truc qu'a son importance pour mézig:

Mes derniers posts au sujet du rôle qu'a joué le PCF (mais pas que lui) dans l'élaboration du modèle socio-culturel qui nous est envié sur tout le globe, ben z'ont pu vous faire gober que chuis un rouge, un indécrottable coco, un vilain bolcho.
Je sais que pour des tronches remplies de gélatine ça peut paraître zarbi mais je suis, depuis plus de 30 piges, dégagé de toute idéologie politique "traditionnelle" et ma réflexion profonde résulte d'un mélange de différentes écoles de pensées.
J'ai voté communiste, France Insoumise. En 2002,  Lepage a eu ma voix au 1er tour et au 2ème j'ai déposé un bulletin blanc dans l'urne (par pure conviction; hors de question de voter Chirac en sachant que Le Pen ne passerait pas). J'ai aussi voté Laguiller et Mitterrand. Mon idéal socio-politique s'affine au gré de mes rencontres, de mes lectures, de mes discussions avec mes frangins.
Alors (et c'est pas pour me justifier) quand des nabots qu'entravent pas que je suis un douteur en ébullition (expression chourée à Cioran), je n'ai qu'une chose à dire: restez campés sur vos certitudes et c'est vous qui serez indécrottables rigides.
Ne jamais se questionner révèle un caractère obtus nocif à la réflexion. Et j'ajouterai en passant que, refaire l'histoire en fonction de son affect idéologique enferme le sujet dans une "grandeur d'esprit" que même l'illustre philosophe Bézu a qu'à bien se tenir.
Sur ce, braves penseurs de haute voltige en rase-moquette, je vous salue de toute mon humble réflexion étriquée de communiste sanguinaire.
Et bisou à ta femme que j'ai oublié de saluer après l'avoir si ardemment honorée...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.