AÏE!!!

J'vais encore faire mon grincheux...

Voilà, je tafe de nuit avec, comme collègues, que des petits gabarits et dans mon turf, c'est quand-même récurrent qu'on ait à "manutentionner" des patients obèses (même la nuit). Imagine le merdier quand t'as un gus de 160 livres et une gisquette de 100 qui manipulent un gus de 200; c'est pas vraiment ce qu'y a de plus équilibré comme manœuvre...

Ben tu vois, à 52 piges, ça en fait 20 que j'ai le dos en vrac. Pis là, ben ça fait 2 jours que je bosse avec une vive douleur assez handicapante. Et bien sûr, le week-end, pas de toubib dans ma cambrousse. Si je veux me mettre en arrêt, je dois passer par les urgences, ce qui implique des heures d'attente et comme y'a personne pour me remplacer, ben je vais au turbin en rongeant mon frein. Alors, quand j'apprends que Jupiter de mes deux veut supprimer les régimes spéciaux comme le mien, j'ai un peu la rage aux commissures des babines; je bave et j'ai des envies de dessouder ces planqués qu'ont jamais rien branlé d'autre que de nous pondre des textes euthanasiques.
J'ai beau pas être fortiche en chiffres, chuis pas ballot et je vois bien que si les firmes embauchaient, y'aurait moins de chômage et les actifs paieraient nos retraites (comme on l'a fait en notre temps) et le supposé déséquilibre de la répartition serait résorbé en moins de deux. Même Tonton Bernard (Maris) le disait et y rajoutait que la "science" économique est une vaste fumisterie que même un minot de primaire peut biter.
Quand je vois que le peuple du monde entier se soulève et que nous, pauvres connards de français, on continue de leur fourguer la vaseline pour qu'y nous endoffent jusqu'à la garde (moi le premier puisque je vais turfer alors que chuis en miettes), chuis vert et j'me dis qu'va falloir qu'on se bouge le dargif avant de caner au taf...
Sur ce, j'vais me prendre une douche bouillante et je retourne me fusiller la santé.
Salut mes cailles.

mal-de-dos-position-debout0

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.