mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart sam. 30 avr. 2016 30/4/2016 Édition de la mi-journée

Insomnie

Meunier, tu dors, comptine enfantine jamais ne m'a concerne.Le sommeil, a fui encore et comme toujours.A peine l' oeil ouvert et déjà au monde. Lucide, apte a sauter au sol. Limite du tapis franchie, carrelage frais.Sans hésiter boire l'eau du gobelet d'étain.Front penche sur la vitre, voir en bas les lumières hésitantes.Et puis il y a le chien, dresse, hirsute avec un air d'incompréhension peinée.Vaincue a peine par ces reproches silencieux, rencoignee sous la couette tablette a la main, livre, pomme alentour, la nuit va se finir avec une lenteur d'attente infinie.Quelque fois saisir le gros Canon qui traine par la et capturer enfin le jour qui vient, émergeant dans une lumière grise qui ne dit rien du temps.D'ailleurs le temps qu'il fait, il le fait.Fin de nuit sans fin. Veste aux épaules, se résoudre a sentir le temps liquide qui verse ses minutes d'éternité.Il est matin d'un coup. Ce sont les oiseaux qui le disent.Enfin je dors.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
Comme Patrick 44 je dois avouer que la retraite a eu cet énorme avantage de ne conserver que le bonheur des insomnies : la joie de se sentir vivante, d'entendre son compagnon ronfloter doucement, de se visser les écouteurs aux oreilles et de filer avec RFI là où le monde bouge, de revenir avec France culture à des temps anciens où le phrasé des animateurs était si différent du rythme haché actuel. Fini le temps où je ressassais en boucle l'état calamiteux dans lequel je serais au boulot, si je ne parvenais pas à au moins me rendormir uen demi-heure, un quart d'heure, cinq minutes....