Déménager

Déménager, ça déménage.J'ai pour l'instant, le nez a la fenêtre.C'est encore la nuit. Ma dernière ici. Je dis ici car je dors chez la voisine. Chez moi mon ex chez- moi il n'y a plus rien. Mètres carres vides et sonores, poussières de derrière les choses, petits bouts de rien. Le grand silence du vide.Je viens de clore 42 ans de vie.Un 14 juillet. C'est tout moi ça. Clôture qui claque comme les portes qu'on envoie au mur, cri muet des objets entassés arraches de leur place électives, brutalement saisis par des mains étrangères. Cubés, rangés, tassés.Alors ma vie c'est cela : trente mètres cubes tasses dans un camion déjà loin. Le chien devient fou, pissant partout.Et voila je ne dors pas.Demain ou après-demain je serais la. C'est a dire ici. Écrire, et lire.Aventurière du quotidien a noter l'inutile, l'accessoire, le détail, la volute des souvenirs.Donc a bientôt.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.