sylvie glissant
En charge des projets de l'Institut du Tout-Monde
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

3 Éditions

Billet de blog 11 avr. 2015

Henri Corbin, mort d'un poète de la Caraïbe

sylvie glissant
En charge des projets de l'Institut du Tout-Monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"La mort est superbe

 elle met fin à la faiblesse de notre argile" ,  l'oiseau des ruines ( page 69) ,

extrait des poèmes inédits envoyés par Henri Corbin il y a quelques semaines...

Le grand poète Henri Corbin vient de mourir en Martinique. Édouard Glissant, son frère en poésie, le saluait dés 1962 dans la Revue Esprit comme étant "sans aucun doute l'un des plus doués parmi les jeunes poètes antillais" lors de la publication de son recueil Le lys et l'ébène. Il ajoutait : " le titre de ces poèmes résume bien leur propos qui est de cerner la ligne de partage entre les deux univers du poète. Il témoigne ainsi pour la douloureuse ambiguïté qui fut longtemps le lot des antillais. Il faut augurer que bientôt, une fois "les prisons vides" , il nous dessinera, comme il y convie lui-même, "d'autres lunes" .

Premier prix Frantz Fanon en 1987 pour Le Sud rebelle (relatif aux révoltes qui ont amené le  22 Mai 1848 l'abolition de l'esclavage en Martinique), l'édition de 1996 : Le Sud rebelle (Édition La Ceiba, Caracas 1990) est Mise en scène par  Yvan Labejof.

Henri Corbin publie de nombreux recueils de poèmes depuis les années 1960 : Plongée au gré des deuils, (Préface d'Édouard Glissant) ; La lampe captive,  poèmes / Henri Corbin ; avant-dire d'Edouard Glissant ; frontispice de Sandro Somaré / Paris : Éd. du Dragon , impr. 1979 ;   

  Et aussi : La terre où j’ai mal ; L’eau des pas ; Miroirs de haute mer

En 2005, il reçoit le Prix Carbet de la Caraïbe, présidé par  Edouard Glissant,  pour l’ensemble de son œuvre. 

Poète Guadeloupéen ayant longtemps vécu en Martinique, publiant à Caracas et résidant le plus souvent à Saint-Domingue, H. Corbin est bien un poète de la Caraïbe, l’un des plus grands.     SG

Pour avancer vers la haute mer

Prends ce miroir aux limites extrêmes…

Dans la Mer Caraïbe

Où le soleil creuse

Tant et tant de lagunes tristes

Tous croient que par leurs voix

Leurs souffles, leur sang,

Le nom que portent leurs étoiles

L’île changera

Et que dans ce silence des siècles

La pirogue d‘or et d’argent

Venue de l’Afrique lointaine

Ramènera l’Ancêtre.

Toi qui coules

Aussi bleu que le soir

Ne te mêle pas aux étoiles

Il te faut d’autres feux

Une enclume

Où forger l’acier de ton regard.

(Poème d'Henri Corbin  paru sur site de l'APAL, lors de la remise du Prix Carbet en 2005)

Déclaration du jury du Prix Carbet 2005

Parce qu’il a institué la poésie comme oxygène de toute son existence,

Parce qu’il a fait de chaque poème un pur instant de vie où pouvaient s’épurer des heures de solitude, d’observation, de résistance, d’amour et d’émotions,

Parce qu’il a su, d’emblée, vivre l’exil intérieur que nous partageons tous, mais y créer à son usage d’autres contrées, d’étranges paysages, des familles, des peuples et un langage, jusqu’à tracer un pays essentiel, porté au monde par ses errances et ses longues visions,

Parce que ce pays intérieur sut échapper aux fascinations qu’exercent les métropoles pour s’ouvrir à des libertés intimes dans la matière poétique même, et fréquenter sans attendre l’énigme des Caraïbes, l’indéchiffrable nécessité de nos espaces américains,

Parce qu’il a su échapper aux impositions de la langue dominante, à savoir le Français, pour la verser aux mélodies, aux accents et aux imaginaires, d’une langue espagnole nourrie de langue créole, bâtissant ainsi un langage singulier qui, dans la phrase apparente, manie l’alphabet clandestin de la parole des Caraïbes, du grand discours des Amériques,

Parce qu’il s’est toujours situé du coté de l’humain, de l‘émancipation des peuples, de la décolonisation, de la construction de libertés souveraines, mais sans jamais soumettre sa poésie à l’ordre militant, en lui laissant toujours la conviction irremplaçable et ô combien précieuse d’une vraie liberté, celle qui s’exerce pleinement et qui, en s’exerçant, décolonise l’esprit,

Parce que la terre natale qu’il s’est choisie a tout de suite été l’ensemble des Caraïbes et des Amériques, nous incitant ainsi à échapper aux petitesses territoriales, à situer nos assises au-dessus des grands espaces, à nous construire un lieu intime capable de vivre à terme les horizons du monde,

Parce que son œuvre offre aux littératures de nos pays, le témoignage d’une existence rebelle, la trajectoire d’une conscience lucide et douloureuse, avec ses ombres et ses éclats, ses réussites et ses échecs, ses fulgurances et ces instants très difficiles que traverse toute vie, et qui parfois font reculer la poésie, mais qui n’ont jamais atteint l’énergie de la sienne,

Enfin,

pour ce qu’il est,

un homme d’humilité,

un homme d’exigence,

d’une attention soutenue aux êtres et aux choses,

et dont l’attachement au Pays-Martinique,

et tout autant aux terres de sa Guadeloupe,

oriente son errance dans les espaces du monde qui aujourd’hui nous sont donnés,

le jury du Prix Carbet, réuni à Fort-de-France, accorde son hommage de l’année 2005 à monsieur Henri Corbin pour l’ensemble de son œuvre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours