Sylvie Laroche
Sylvie Laroche - Spécialiste du secteur de médical, ancienne directrice de l'armee du salut au Havre
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mars 2020

La Médiation linguistique et culturelle en France

Dans le domaine de l'utilisation des langues, la "médiation" a acquis une signification connexe et importante, à savoir aider les gens à communiquer efficacement entre eux lorsqu'ils parlent des langues différentes, ne comprennent pas certains termes ou concepts, ou lorsqu'ils sont confrontés à des situations ou des idées qui leur sont nouvelles.

Sylvie Laroche
Sylvie Laroche - Spécialiste du secteur de médical, ancienne directrice de l'armee du salut au Havre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Raisons de la médiation


Les difficultés de communication peuvent résulter, entre autres, de différences linguistiques ou terminologiques, d'un manque de maîtrise de l'autre langue ou de lacunes cognitives, d'une méconnaissance de certains concepts ou processus, d'un manque d'informations pertinentes (par exemple sur la manière de demander un logement), de différences culturelles. Ce sont certainement des situations auxquelles sont susceptibles d'être confrontés les migrants qui arrivent ou s'installent dans un nouveau pays d'accueil. La médiation est donc très importante pour eux et pour quiconque est nouveau dans un pays, sa langue et sa culture. En effet, certaines de ces difficultés sont communes à tous. La médiation est un élément normal de l'éducation, de la plupart des types d'apprentissage et de la vie.

Si la communication linguistique est le moyen de médiation le plus utile, le plus fréquemment utilisé et le plus polyvalent, les éléments non linguistiques tels que le pointage/les gestes, l'utilisation de signes et le dessin de cartes peuvent également être des moyens utiles de médiation de l'information et de la compréhension dans certaines situations.

Les migrants et la médiation


En raison de leur situation particulière, les migrants de tous âges, mais surtout les migrants adultes, sont susceptibles d'avoir besoin d'un soutien sous forme de médiation linguistique et culturelle de la part de leurs interlocuteurs dans la société d'accueil, y compris des personnes qui ont elles-mêmes vécu l'expérience de la migration, ou de collègues migrants qui ont une langue commune et sont maintenant moins affectés par les problèmes donnés, et bien sûr des bénévoles qui travaillent avec les migrants. Cette médiation peut être assurée par des canaux formels ou informels. Par exemple, de nombreux bureaux gouvernementaux et centres communautaires fournissent des traductions dans certaines langues des migrants sur leur site web ou sous forme imprimée. Certains offrent également des consultations et une orientation à ceux qui en ont besoin pour prendre des dispositions dans la société d'accueil en matière de logement, de santé, d'emploi et de soutien financier, et dans certains cas, un soutien est également disponible auprès d'interprètes. En outre, les enseignants qui travaillent sur les cours de langue et de connaissance de la société et les bénévoles se retrouvent souvent à jouer le rôle de médiateurs.

En fonction de leurs antécédents individuels, ce processus de changement de vie peut être difficile et chaotique pour les migrants et les demandeurs d'asile, et peut impliquer le franchissement de nombreux obstacles. Des mesures de médiation spécifiques peuvent être nécessaires en fonction de la perception qu'ont les migrants de ce qui est différent et nouveau, de leur capacité à s'intégrer et à participer à un nouveau groupe social et des difficultés spécifiques qu'ils rencontrent.

Rechercher la médiation, apprendre à méditer

Les cours de langue formels et le soutien linguistique informel peuvent grandement contribuer à la capacité des migrants adultes à rechercher une médiation linguistique et culturelle pour eux-mêmes lorsque cela est nécessaire, et peuvent permettre aux migrants de devenir plus confiants et autonomes en réduisant les écarts entre leur propre expérience et leur répertoire linguistique et culturel d'une part, et ce qui leur est inconnu, étranger ou incompréhensible dans leur nouvel environnement d'autre part. Les cours de langue formels peuvent comporter des activités qui donnent aux migrants la pratique et l'expérience de la demande d'informations, de l'orientation linguistique et culturelle ou de l'orientation vers une destination.

Les activités organisées par l'enseignant peuvent également aider les migrants adultes à obtenir une médiation linguistique et culturelle et des informations pratiques de manière indépendante, par exemple en utilisant l'internet, en consultant des dictionnaires en ligne et en prenant contact avec les organismes compétents. En outre, les jeux de rôle et les activités de simulation en classe, ainsi que la pratique de la paraphrase, peuvent permettre aux migrants de se mettre dans la position de personnes capables d'assurer elles-mêmes la médiation linguistique et culturelle d'autrui. La médiation que les apprenants peuvent offrir peut se situer à un niveau simple, comme montrer le chemin à quelqu'un, expliquer la signification d'un mot ou d'un nom, répondre à des questions sur des coutumes ou des aspects de la vie quotidienne.

La communauté d'accueil et la médiation


La médiation linguistique et/ou culturelle qui est fournie officiellement par les organismes gouvernementaux, les cours de langue et les cours de connaissance de la société ne sera probablement pas suffisante du point de vue des migrants individuels qui mènent leur vie quotidienne et ont besoin de prendre pied dans la société d'accueil. L'apprentissage informel est également crucial dans ce processus, en particulier la médiation que d'autres membres de la communauté - employeurs, prestataires de services, voisins, grand public et autres migrants - peuvent apporter par leurs interactions avec les migrants.

L'intégration est généralement décrite dans les documents du Conseil de l'Europe comme un processus à double sens. Trop souvent, cependant, les membres de la communauté d'accueil ne sont pas conscients - ou ne pensent pas - au rôle qu'ils peuvent jouer dans le processus d'intégration. Il est nécessaire de mettre davantage l'accent sur la lutte contre la discrimination, la xénophobie et les préjugés dans le cadre de l'éducation formelle et informelle et des campagnes publicitaires, et de multiplier les initiatives visant à améliorer la compréhension par la communauté d'accueil des types de médiation linguistique et culturelle qu'elle peut offrir de manière informelle aux personnes qui ne maîtrisent pas encore la langue ou ne comprennent pas pleinement la culture et les normes de la société d'accueil.

Sylvie Laroche

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès