Sylvie Laroche
Sylvie Laroche - Spécialiste du secteur de médical, ancienne directrice de l'armee du salut au Havre
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 avr. 2020

La politique publique en matière d'insertion sociale

En France, les stratégies de politique publique en matière d’insertion sociale ont strictement évolué au début des années 1980. Plusieurs réformes ont alors été introduites pour adapter le système d’insertion sociale à la nouvelle configuration de l’emploi. Ainsi, des dispositifs publics ont été mis en place pour encadrer la politique de l'État, avec l’instauration du RMI, puis du RSA.

Sylvie Laroche
Sylvie Laroche - Spécialiste du secteur de médical, ancienne directrice de l'armee du salut au Havre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les grands axes de la politique d’insertion sociale

La politique publique française en matière d’insertion sociale en France implique un certain nombre d’acteurs et de mécanismes. Pour réduire les effets du chômage et de la précarité sociale, les différents gouvernements ont élaboré une politique axée autour de trois points. Il s'agit essentiellement de :

  • l’accès aux droits fondamentaux,
  • l’aide à l’insertion sociale et professionnelle,
  • la prévention des exclusions.

Le principe sur les accès aux droits fondamentaux est formel. Les personnes exclues du système social ne peuvent s’insérer qu’à condition de bénéficier des mêmes droits et moyens que les autres. Les pouvoirs publics considèrent que chaque citoyen exclu doit faire valoir ses droits fondamentaux en jouissant des moyens minimaux d’existence.

Selon le principe de l’aide à l’insertion sociale et professionnelle, l’assistance accordée aux plus démunis doit être active. Concrètement, il s’agit de rompre avec l’ancienne méthode qui consistait à accorder une aide passive aux personnes démunies. Cette aide a pris une forme active avec l’incitation de ces personnes à se réinsérer dans le tissu socio-économique. Ce qui établit un pacte entre l’état et le bénéficiaire, qui veut que l’aide dispensée soit incitative plutôt que passive.

Au titre de la prévention des exclusions, l’état prévoit la garantie de minima sociaux, permettant de protéger les personnes déjà en activité. Ce principe est à l’origine de mécanismes sociaux interdisant la privation de certaines ressources clés, comme l’eau ou l’électricité. En cas de régression salariale ou de problèmes financiers, des conditions de relocation sont disponibles pour éviter de gonfler les rangs des déflatés.

Pour la réussite de toutes ces réformes, l'État a opté pour une démarche décentralisée avec la création d’organismes spécialisés et l’association des départements. Au niveau départemental, les politiques d’insertion sont déployées par le moyen de deux dispositifs : le programme départemental d’insertion et le pacte territorial pour l’insertion.

Chaque année, les différents départements définissent une politique d’insertion sociale prenant en compte le recensement des besoins d’insertion, l’exploitation de l’offre locale d’insertion et la planification des actions correspondantes.

L’effectivité de ce programme est garantie selon les conditions définies par le pacte territorial par un ensemble de parties concernées. Entre autres, l’état, le conseil départemental, Pôle emploi, la CAF, les syndicats, les associations…

Le RSA

Le RSA dont les objectifs ont subi plusieurs modifications, a évolué du RSA activité au RSA socle. Dans la forme, l’aide sociale est réduite pour accorder aux bénéficiaires le minimum vital. Ceci pour encourager les démunis à multiplier les efforts, avec l’aide des organismes spécialisés pour réintégrer la vie active. La gestion des attributions du RSA relève fondamentalement des prérogatives des conseils départementaux.

Cependant, l’accompagnement social et professionnel se mène en jonction avec l’état à travers les organismes dédiés à la recherche de l’emploi. Pour en bénéficier, il faut être âgé d’au moins 25 ans et résider sur le sol français. Toutefois des dérogations existent pour les parents isolés âgés de moins de 25 ans.

Sylvie Laroche - Armee Du Salut

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès
Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report