Participez à la soirée débat le 21 mai au Théâtre Paris-Villette

Le SYNDEAC (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles) propose aux candidats à la députation dans une des circonscriptions de Paris ou de la région Ile-de-France, de rencontrer des artistes et des responsables culturels.

Le SYNDEAC (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles) propose aux candidats à la députation dans une des circonscriptions de Paris ou de la région Ile-de-France, de rencontrer des artistes et des responsables culturels.

Participez à une soirée de débat, ouverte à tous, le 21 mai à partir de 19h au Théâtre Paris-Villette.
Cette soirée permettra d’aborder certains sujets, essentiels pour le spectacle vivant et les arts plastiques, qui seront à l’ordre du jour des débats à venir à l’Assemblée Nationale :

• une loi d’orientation portée par plusieurs organisations professionnelles ;
• le plan de développement en faveur de la création (voir la pétition) ;
• la réforme des collectivités territoriales et la décentralisation culturelle ;
• le statut social des artistes et techniciens du spectacle et notamment le régime spécifique des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage.

D’autres questions sont également cruciales à court terme : la dimension européenne et internationale des politiques publiques en matière de culture, les enjeux en ce qui concerne l’éducation artistique et la démocratisation culturelle ou encore les rapports entre création et industrie numérique.

Nous comptons sur votre présence pour un débat ouvert et constructif.

La délégation Ile-de-France du SYNDEAC

Pour venir :
Le Théâtre Paris-Villette est situé à gauche de la Grande Halle de la Villette - 211, avenue Jean Jaurès - 75019 Paris
Téléphone 01 40 03 72 23.

• Métro ligne 5 - Porte de Pantin ou Bus 75 - 151 - PC2 - PC3
• Vélib porte de Pantin
• Voiture > parking souterrain payant au niveau de la Cité de la Musique, 231 avenue Jean Jaurès

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.