Scandale SODERI ? ... Des milliers de salariés SOPRA STERIA lésés ? AVENIR agit !

Depuis plusieurs mois AVENIR demande à la direction de préserver les droits des salariés détenteurs des actions SODERI (1 action SODERI vendue à tous les salariés par prélèvement sur leurpaie pour chaque action STERIA puis SOPRA STERIA détenue directement ou via le FCPE) : ... Le scandale éclate ?

Scandale SODERI ? Où est l’argent des salariés SOPRA STERIA actionnaires de SODERI ?

AVENIR a demandé à la direction d’éviter le scandale … Elle a enquêté sans respecter ses engagements de revenir vers nous !

Vous êtes concernés comme détenteur d'action SODERI si vous avez déjà été convoqué à une assemblée générale SODERI.

Demandez vos droits au remboursement en nous contactant (info@avenir-soprasteria.com) ou en sollicitant le remboursement de vos actions auprès du responsable M. RAMPINI (RAMPINI Jean-Bernard <jean-bernard.rampini@soprasteria.com>) en nous mettant en copie info@avenir-soprasteria.com).

Twitter Facebook linkedIn

Depuis plusieurs mois AVENIR demande à la direction de préserver les droits des salariés détenteurs des actions SODERI (1 action SODERI vendue à tous les salariés par prélèvement sur leurs paies pour chaque action STERIA puis SOPRA STERIA détenue directement ou via le FCPE) : La direction nous répond officiellement qu’elle n’est pas responsable … C’est Trop ! 

AVENIR a sollicité la direction à répétition depuis plusieurs mois par écrit sur le sujet avec consignation au cahier des délégués du personnel !

Réponse officiel  de la direction : Nous enquêtons et reviendrons vers vous après enquête.*

Résultat de recherche d'images pour "soderi"

Aucune Réponse depuis malgré les relances sur le sujet !

Le 17 octobre 2019, l’assemblée générale de SODERI est convoquée dans des formes non habituelles pour fermer SODERI … Où vont les droits des salariés … Comment peuvent ils s’évaporer ? 

AVENIR a demandé des explications quant aux informations sur un possible détournement ou infraction équivalente ayant conduit à vider les caisses de SODERI qui devaient servir à rembourser les salariés chaque fois qu’ils vendaient leurs actions STERIA ou SOPRA STERIA d’un nombre équivalent d’action SODERI avec une légère plus value.

Le 17 octobre 2019, un lanceur d’alerte du syndicat AVENIR alerte la direction par écrit et d’une manière circonstanciée avec les faits incriminées. C’est désormais Échec au Roi.

Réponse de la direction : SODERI depuis 2 mois et nous c’est fini ! Nous ne sommes ni responsable ni concernée !

Réponse AVENIR à la direction : Il y a des milliers de salariés SSG et I2S et SBS lésés, ce n’est pas possible d’accepter cette position …  Désolé.

Seul AVENIR ose défendre les droits des salariés ? Étonnant non … En tout cas inadmissible et AVENIR va mobiliser les salariés concernés, la justice et les responsables face à cette problématique !

Le syndicat AVENIR favorise l’action maximale et la communication minimale et l’information utile aux salariés tout en publiant plusieurs communications détaillées chaque mois.

Nous vous révélons des infractions, des détournements, des abus et d’une manière documentée … pour vous éclairer sur certains sujets … et uniquement lorsque ceci est utile.

Ainsi, après les erreurs de paie, d’indemnité de congés payés, de primes de vacances … jusqu’aux cotisations ETAM 3.2 et 3.3 non payées (procédure en cours, arrêt attendu de la Cour d’Appel le 21/11/2019), nous vous alertons aujourd’hui sur la situation de SODERI.

La direction ne nous rassure pas quant au remboursement des actions SODERI achetées par les salariés (1 action Soderi achetée pour un peu plus de 22 centimes pour toute action détenu de l’entreprise jusqu’en 2015 par prélèvement sur la fiche de paie) à la demande de la direction.

Nous ne comprenons pas non plus comment les caisses de SODERI ne semblent pu pouvoir rembourser ces actions.

AVENIR, face au risque certain des salariés concernés de supporter un préjudice global > à 1 million d’Euros, compte révéler les faits aux salariés et aux autorités tant que la direction maintient son indifférence et qu’elle n’accepte pas de régler le problème

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.