Une chemise = "crime, une vie = "accident" !

J'ai peut-être raté un article traitant de ce sujet récemment sur MDP mais quand je vois le battage médiatique, les commentaires "éclairés" de nos Elites, la criminalisation d'actes plus liés à un énervement passagé qu'a une volonté de nuire, je me demande pourquoi pendant ce temps, on peut tuer en toute impunité dans l'hexagone !

Il suffit pour cela d'avoir un permis de chasse !

http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/isere-un-promeneur-de-20-ans-tue-dans-un-accident-de-chasse-737547

http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/11/2195346-un-chasseur-tue-dans-une-battue.html

Dans le second cas, le chasseur tué assumait les risques. Mais dans le cas de ce jeune homme de 20 ans, qualifier d'accident sa mort alors qu'il se promenait tranquillement sur un chemin de ballade extrêmement fréquenté le dimanche est-il tolérable ?

Une vingtaines de personnes, promeneurs, joggeurs, automobilistes, etc, perdent la vie tout les ans et quelques centaines sont blessées plus ou moins gravement car nos glorieuses Elites refusent de restreintre le "droit" de chasse ! C'est à dire le droit d'envahir les campagnes le dimanche (et le autres jours) armés de fusils de gros qualibres ...

Amateur de randos dans le Lubéron, j'ai rangé mes chaussures début septembre après avoir tenté quelques ballades et croisé un peu partout des affiches "battues en cours" dans les plus belles régions de Provence. Impossible de trouver un endroit ou le bruit des fusils ne couvre pas le chant des oiseaux.

Doit-on simplement cnseiller aux syndicalistes de se munir d'un permis de chasse pour éviter tout "problèmes" avec l'Etat français ?

(Ou alors de s'affilier à la FNSEA même s'ils ne sont pas paysans ...)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.