Taky Varsö
Abonné·e de Mediapart

28 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 nov. 2017

Martine Straschitz, "Ceci & cela"

Pages prélevées dans le journal d’une « aveugle qui essaie d’y voir quelque chose » sur son chemin dans la peinture. Rien de plus. Rien de moins.

Taky Varsö
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Martine aime bien se définir comme une bris-colleuse.

Elle glane parfois des petits bouts de bois flotté sur les plages de Contis pour donner vie à des sculptures d’art primiti-naïf.

Elle glane souvent dans sa maison-atelier de vie des fragments de graphisme et de couleur découpés dans ses peintures et dessins « ratés ».

Autodidacte, elle n’a jamais « appris à peindre » et pourtant sa vie est emplie de peinture et d’œuvres reprises et transformées pendant parfois plusieurs années. Périodes et séries rythment sa création produite avec des moyens simples : peinture acrylique, encre de Chine, pastel, ruban adhésif, bois, papier, toile, agrafe, coton, gant jetable, etc.

La peinture revendiquée comme « art idiot » (clin d’œil à Jean-Yves Jouannais) et comme mode de vie. Comme soutien aussi, pour tenir le coup quand le destin vous brise.

La peinture est sa mémoire, sa madeleine, celle qui l‘aide à résoudre des problèmes, celle avec qui elle joue à un jeu très sérieux où le hasard se mêle à la danse, à la musique et au théâtre des gestes.

L’espace pictural est un « lieu à soi », un laboratoire à fantasmer les formes et les couleurs, un « endroit où agir », un « espace où traquer les indices de l’indicible ».

Au début, « on ne voit rien » puis le regard s’aiguise et une petite musique se met en route pour commencer le voyage et faire signe.

Née en Bourgogne en 1955 dans une famille où l’art était absent, Martine va pourtant y plonger dès l’adolescence, ce qui l’aidera à surmonter la maladie, entre autre. Etudes d’infirmière, de psychologue et plus tard d’art-thérapeute jalonneront ses années d’apprentissage.

C’est en Inde qu’elle rencontrera son âme-sœur, Franck, aujourd’hui disparu, « artiste sans œuvre », passionné comme elle d’art, traducteur de tout et d’art surtout. Ensemble, pendant 33 ans, ils vont nourrir et créer leur chemin dans la peinture, d’abord dans une petite maison de campagne normande de l’Oise puis à Contis. Son compagnon hante sa peinture, des petites filles d’antan aussi.

->

Les influences et les phares dans l’art sont pour elles innombrables. Elle aime citer Alechinsky, Bellmer, Calle, le mouvement CoBrA, Dado, Deleuze, Klee, Matisse, Michaux, Motherwell, Picasso, Rustin, Voss et tant d’autres qui la passionnent et emplissent sa bibliothèque d’ouvrages devenus rares.

Depuis 45 ans qu’elle peint, elle a beaucoup exposé seule ou en groupe, parfois en galerie, souvent dans des expos collectives d’été. En cette fin d‘année 2017, elle propose un parcours glané dans son œuvre au café de la Smalah et à la bibliothèque de Saint-Julien en Born, du 15 novembre au 15 décembre.

« L’art est quelque chose de très dérisoire mais d’une force et d’une importance dingue » dit-elle dans le documentaire que lui a consacré Claude Jacquot en 2013 et qui sera projeté à l’occasion du vernissage, le jeudi 16 novembre à 18h à la Smalah."

Jean-Pierre Garbisu

© M. Straschitz

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques