Histoires de Livres

 C’est l’histoire d’un livre de photographies en noir et blanc dont le titre est Histoires de Livres et qui a perdu son éditeur de départ et s’en cherche un autre. Un livre de photographies sur le livre papier, ses auteurs, ses métiers, ses lieux et surtout ses lecteurs.

 

Une histoire de gens réunis par l’amour des livres, -amour des textes et des images-, mais aussi par l’amour de l’objet dans sa matérialité même, une histoire donc aussi de gens qui fabriquent les livres, les entreposent, les vendent, les collectionnent, les sauvent de l’oubli, les restaurent, les diffusent, les entassent. Une histoire de gens, - certains célèbres, parmi eux Patrice Leconte, la plupart inconnus-, venus de tous les horizons avec pour seul point commun ce goût des livres. Tous passionnés des livres de papier : illustrateur, écrivain, poète, cinéaste, psychanalyste, bibliophile, conteur, libraire, bouquiniste, éditeur, relieur doreur, fabriquant de papier, collectionneur, imprimeur, comédien, journaliste, bibliothécaire, ouvrier, retraité, chômeur, RSAiste. Autant de trajectoires, autant d’histoires de livres.

Gérard Lattier, peintre et conteur. 

 

C'est un livre miroir répercutant des histoires de livres à partir d’une série de portraits sobres, associant images et paroles : « Je me sentirai pauvre le jour où je ne pourrai plus acheter un livre» dit une jeune femme appuyée sur une pile de livres.

 

Natyot, poète.

 

Une histoire de rencontres entre passionnés du livre,

la photographe Sylvie Goussopoulos http://www.silgoussopoulos.com/

et Sylvie Roumieux qui a recueilli leurs propos.

Un livre qui s’est élaboré avec la complicité de Michel Descossy lequel a choisi dans sa collection personnelle des portraits photographiques d’écrivains disparus, comme Camus ou Queneau.

Sylvie Roumieux et Michel Descossy dans l'atelier de Gérard Lattier. 

Patrice Leconte  nous met  en garde :

« Si un jour nos petits-enfants possèdent tous une liseuse et ne lisent plus de livres papier, nos arrières-petits-enfants, eux, ne posséderont plus de bibliothèque, n’auront plus de livres devant leurs yeux, plus de livres à regarder, à toucher, à humer…

Ils connaîtront une chose inouïe, une mutation extraordinaire : ils liront sans avoir aucune trace de leurs lectures, sans connaître le réconfort de l’objet.

Tout deviendra de l’ordre de l’impalpable et lire des livres papier sera un  plaisir de l’ancien temps. »

 

 

Avis aux éditeurs, donc...

 

 

Suite (6 juin 2015)

Sortie 

Histoires de livres 

 

"Cinquante cinq portraits originaux en noir et blanc d'hier et d'aujourd'hui et une trentaine d'histoires dont quinze racontées et transcrites -les autres étant des créations ou des documents d'archive- constituent la matière de ces         Histoires de livres. Cette galerie de portraits où l'on décèle l'étroite complicité des deux photographes est complétée par trois dessins inédits de Cabu, Charb et Tignous, les disparus de Charlie.

 

Dans le choix des photographies, derrière les histoires de livres, il y a une histoire plus intime et personnelle qui se lit en filigrane, celle de                Michel Descossy. En se retournant sur sa vie, l’artiste photographe  fragile et sensible y a mis, consciemment ou non, tous ceux qui ont compté pour lui.       Sa famille tout d’abord, le père, Camille Descossy, catalan mystique et peintre rigoureux, la mère Suzanne Balivet, illustratrice d’ouvrages, Dubout, le beau-père en compagnie de Pagnol et les petits enfants, garants de la continuité de la généalogie Descossy devant une toile de leur arrière grand-père. Les amis ensuite, de Montpellier, Sète ou Collioure : Frédéric Jacques Temple, sorte de Hémingway languedocien, Bioulès le peintre reconnu, Pierre François, Seguin et Hervé Di Rosa les sétois, Bernadi et Jojo Pous, les amis de Collioure. On le constate, à de rares exceptions près, ce ne sont pas des auteurs au sens habituel du terme mais des artistes aimant les livres ou des écrivains ayant un rapport avec la peinture.

Un livre hommage en quelque sorte révélateur de deux vertus cardinales pour Michel Descossy, la fidélité et l’amitié.

 

Ce sont également des affinités électives qui ont guidé les choix de             Sylvie Roumieux et Sylvie Goussopoulos. De Patrice Leconte et Denis Pédebas qui avaient déjà collaboré avec la photographe pour sa série                "Librairies, bouquins et Cie" aux amis comme l'auteur Simonetta Greggio, C. S. la grande lectrice, l'artiste Crochet ou Jacques Jourdan qui préfère les livres au petit écran, la première a collecté quelques récits étonnants tandis que l'autre saisissait un portrait sur le vif du personnage.

On y trouve ainsi des photographies inédites d'artistes, lecteurs passionnés, auteurs et autres métiers du livre connus ou moins connus

C'est aussi la vitrine du cabinet de curiosités d'un dentiste dans Paris qui invite à pousser une porte, un juge qui rêvait d'être libraire, le cabinet de lecture d'un bibliophile érudit cévenol, les retrouvailles d'un maître du polar avec son ami d'enfance, ou encore une visite chez Jean-Claude Carrière qui, plus tard, signera la préface...

 

Et ce qui n'était au départ qu'une dérive guidée par le hasard et l'envie de rencontres prend sens dans cette situation de proximité par le livre et ceux qui oeuvrent pour sa défense."

Communiqué de presse

Sortie de Histoires de livres

http://silgoussopoulosphoto.blogspot.fr/ 

 

 premier livre des éditions PhotoSensible

Rencontre prévue avec les auteurs le mercredi 17 juin à partir de 18h

A L'atelier du livre, 4 rue Jean-Jacques Rousseau à Montpellier

 



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.