Un combat gagnable

 

Un documentariste prend la route

Il a reçu une lettre: 100 000$ pour quelques installations dans votre terrain. Une énergie propre s’y trouve sous les sous-sols…à environ 3000m. Une simple explosion, une fracture et du gaz remonte, nous le récupérons et l’acheminons, point.

gasland.png

 

 

 

 

 

 

 

 

GASLAND par Josh Fox (HBO, 104 min)

 

 

 

 

Seulement son jardin pour Josh, c’est comme un habitant, un témoin. Instinctivement il ne veut pas le céder, pas si vite. Il passe des heures au téléphone, erre dans les vides entre sous-traitants, industrie et pouvoir publics. Et il part. Il part à la rencontre des hommes et du territoire dans la « red zone » des US, celle ou l’on exploite déjà les gaz de schistes. Un coup du sort peut être que ce nom si proche de la « green zone » américaine de Bagdad. La « red zone » est aussi insensée mais bien plus vaste, plusieurs milliers de Km, plusieurs millions de Km2...

Josh vagabonde et tourne en rond. Il erre encore, au travers de paysages divers parfois arides, parfois lunaires et toujours défigurés. Il découvre que la fracturation est couteuse en eau, beaucoup trop pour que l’entreprise ne soit raisonnable.

Et pourtant elle est en place.

Et des milliers de camions circulent sur des routes neuves pour acheminer citernes et citernes de produits chimiques, une liste irréelle de produits non dégradables, éminemment dangereux pour la santé…et repartent chargés d’un gaz rare et cher. Un gaz raclé à coup d’explosif des fonds des poches du manteau terrestre.

 

Map+from+Gasland+Trailer.jpgFrackingMapWorld.png

 

 

 

 

En attendant la fracture chirurgicale

Les habitants de la « red zone » sont malades. Souvent du cerveau, les migraines, les cancers, la perte du goût. Les animaux perdent leurs poils, les vapeurs toxiques sont émises… près des écoles.

C’est une histoire de gaz qui s’échappe dans les interstices. C’est une histoire de pollution « involontaire », de nappe phréatique contaminée et de robinets prennent feu.

C’est encore une histoire de prétention de l’homme sur son milieu. Une histoire de sous et de multinationales du pétrole.

Une histoire de raccourcis politiques.

Une histoire d’endormissement collectif.

 

gasland-08-1024.jpg

 

 

 

 

 

(Image ® Gasland).

Un combat gagnable

Sous couvert de moratoire en France la prospection… prospecte. On fait des cartes, des rapports. Les lobbies, cette histoire ils la connaissent autant que nous la redécouvrons. Employer des intérimaires, pousser des décrets, surveiller les enquêtes contradictoires, glisser un mot à un politique.

Au delà de l’indignation, comment atteindre l’opinion publique, mobiliser ? Trouver le moyen de fédérer sur encore un autre problème complexe, insoluble par essence. Parler, renseigner.

Mais comment changer le cours des choses ?

Josh ne sait pas. Lui ca lui est tombé dessus. Dans ses poches, de l’empathie pour sa terre et pour ceux habitent tout au fond de son jardin.

Dans les poches des habitants de l’Ardèche aussi. D’ailleurs ils sont venus par milliers ce week-end. Peut-être qu'ils se sont dit que de forer est contre le sens de l’histoire. Peut être qu'ils se sont dit: c’est notre eau potable, nos sols et c’est maintenant.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.