Tanguy Allard
Abonné·e de Mediapart

112 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mars 2013

Les New-Yorkais sauvés du régime (presque) sec

Camouflet pour Michael Bloomberg, maire démocrate de la petite bourgade américaine de... New York ! Le méchant monsieur, ayant constaté que plus de la moitié de ses administrés - plus de dix millions de personnes, excusez du peu... - était atteinte d'obésité, a eu la folle prétention de vouloir interdire la vente de sodas géants (plus de 47 centilitres) dans le sein de la grosse pomme. Cela était valable dans la restauration rapide, les cinémas, les stades ou les restaurants.

Tanguy Allard
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Camouflet pour Michael Bloomberg, maire démocrate de la petite bourgade américaine de... New York ! Le méchant monsieur, ayant constaté que plus de la moitié de ses administrés - plus de dix millions de personnes, excusez du peu... - était atteinte d'obésité, a eu la folle prétention de vouloir interdire la vente de sodas géants (plus de 47 centilitres) dans le sein de la grosse pomme. Cela était valable dans la restauration rapide, les cinémas, les stades ou les restaurants. Les New-Yorkais auraient été contraints de se déplacer jusqu'au supermarché pour retrouver de quoi étancher suffisamment leur soif...

Que n'a-t-il pas osé faire là ! Les pauvres New-Yorkais allaient-ils ne plus pouvoir boire autant de soda qu'ils le voulaient, ni s'engraisser librement ? 

Fort heureusement pour eux, ce ne sera pas le cas puisqu'un juge a bloqué cette interdiction, la qualifiant d'"arbitraire". C'est vrai ça, et le libre-arbitre alors ! Si les New-Yorkais veulent se détruire la santé en s'envoyant de petits rafraîchissements d'un litre de coca, ils en ont le droit ! 

Précisons tout de même que ce juge a été mandaté par l'Association Américaine des Boissons, puissant lobby qui, lui, ne bride pas le libre-arbitre des consommateurs new-yorkais, mais le "guide judicieusement" en les abreuvant de publicités autant que de soda...

Et le juge ? S'est-il laissé guider uniquement par son libre-arbitre, ou bien son libre-arbitre a-t-il lui-même été "guidé" par l'engraissement de son portefeuille ? 

Sommes-nous mauvaise langue tout de même ! On sait bien que dans ces affaires impliquant des lobbys aussi puissants, les juges incarnent l'impartialité même...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux