Chômage : bonne nouvelle mais un peu gros, non ?

Il paraîtrait que le nombre de chômeurs aurait reculé au mois d'août, avec 50 000 demandeurs d'emploi en moins. Une première depuis avril 2011 ! Hourra !

Une baisse en grande partie due à "une variation statistique "exceptionnelle" que Pôle Emploi ne parvient pas à expliquer" (lemonde.fr, mardi 25 septembre 2013).

Il l'avait dit, il l'a fait ! Papa François avait annoncé qu'il inverserait la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013, c'est fait ! Pour le mois d'août en tout cas... Seulement, problème : il ne l'a pas fait exprès....

La preuve : personne, pas même Pôle Emploi ne peut l'expliquer. C'est-y pas fantastique ça ? Surtout, c'est-y pas franchement gros ça ? 

Notre pauvre papa François a été déclaré au plus bas dans les sondages il y a à peine quelques jours, à un point du plus bas historique de son devancier "socialiste" Mitterrand en 1991. Moment critique où il faut absolument rebondir ! Et aujourd'hui même, Matignon présentait son projet de budget pour 2014, annonçant moult coupes budgétaires et autres hausses d'impôts pour l'année de la "pause fiscale". Et v'là-t-y pas que pile poil au même moment on nous sort une brusque inversion de la courbe du chômage, que personne ne peut expliquer ?

Notre gouvernement devrait faire attention, ce pourrait être mal interprété... Oui, si l'on voyait le mal partout, on pourrait croire que, par manipulation des chiffres, il veut faire d'une pierre deux coups en redorant le blason terni de notre président d'une part, et en détournant les esprits des mauvaises nouvelles budgétaires d'autre part.

Mais comme ce serait vraiment de la paranoïa mal placée... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.