tatia
Toujours tenter, derrière les symptômes, d'identifier la maladie ; derrière les faux-semblants, la réalité (Louis Pasteur).
Abonné·e de Mediapart

460 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 janv. 2020

Inconscience, ou plus sûrement, arrogance et insolence

Après avoir jeté de l'huile sur les vœux…

tatia
Toujours tenter, derrière les symptômes, d'identifier la maladie ; derrière les faux-semblants, la réalité (Louis Pasteur).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 
      Après avoir jeté, au soir du 31 Décembre, de l'huile sur les vœux, Emmanuel Macron, le 1er Janvier, met les pieds dans le plat. Inconscience, diront certains. Nous disons, nous, constance dans l'insolence.

          En plein conflit des retraites, dans un pays encore à demi-paralysé par les grèves dans les transports, peut-être demain par celles dans les raffineries, l'Exécutif offre, dans sa promotion du nouvel an 2020, la distinction la plus honorifique qui soit au dirigeant français du gigantesque fonds de pensions américain Black Rock.

  François Cirelli est élevé au grade d’officier de la Légion d'Honneur. Tout un symbole ! La « totale » !

          L'ordre national de la Légion d'Honneur est l'institution chargée de décerner la plus haute décoration honorifique française.

  Instituée en 1802 par le Premier Consul Napoléon Bonaparte, elle récompense depuis ses origines les militaires comme les civils ayant rendu à la nation des « services éminents ».

  Aux détracteurs de l'institution et du principe des décorations qualifiées de « hochets », le Premier Consul avait répondu : « Je vous défie de me montrer une République, ancienne ou moderne, qui sût se faire sans distinctions. Vous les appelez des hochets, eh bien c'est avec des hochets que l'on mène les hommes. » Et, se voulant jupitérien, Emmanuel Macron de rajouter : « Le mérite en la matière doit être désormais le seul et unique critère retenu. »

          Et le mérite est là : Black Rock travaille dans l'ombre depuis plusieurs années à la sape du système français de Retraite par Répartition, au profit de celui de Retraite par Capitalisation.

(Black Rock est le plus gros fonds de gestion d'actifs au monde et détient environ 7000 milliards d'euros de placement, soit près de trois fois le PIB français. Le fond tire la majorité de ses revenus en gérant l'épargne retraite privée de salariés du monde entier. Sa spécialité consiste à transformer l'épargne retraite aux quatre coins du monde en les négociant en Bourse et en les plaçant sur les marchés financiers, à la nanoseconde près, à l'aide de son système Aladin.)

          L'arrogance est sans limite. Elle peut même aller jusqu’à l’outrecuidance. Dans la République des Oligarques et des privilèges, on élève au grade suprême les destructeurs des conquêtes sociales.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica