tatia
Toujours tenter, derrière les symptômes, d'identifier la maladie ; derrière les faux-semblants, la réalité (Louis Pasteur).
Abonné·e de Mediapart

447 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 nov. 2021

Génomique

La génomique est la science des génomes, l'ensemble des informations génétiques contenues dans une cellule.

tatia
Toujours tenter, derrière les symptômes, d'identifier la maladie ; derrière les faux-semblants, la réalité (Louis Pasteur).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

          La génomique est la science des génomes, l'ensemble des informations génétiques contenues dans une cellule, et de leur transmission. Ses découvertes peuvent déboucher sur de surprenantes révélations.

  Se tenait justement ces derniers jours à Paris, Palais de la Défense, Porte Maillot, à l'amphithéâtre Joséphine Baker, le Colloque quinquennal de la Société Française de Génomique. Quel plus beau nom que celui de cette héroïne, chanteuse, danseuse, meneuse de revue et résistante, d'origine espagnole, afro américaine et amérindienne pour présider à la tenue de ces travaux.

  Présent dans l'assemblée du public, nous vous en relaterons une des communications les plus passionnante prononcée par le Pr Arik Zammour, la personnalité française les plus en vue de cette discipline.

         Pourquoi tout d'abord, le caractère quinquennal de ce colloque, tenu maintenant régulièrement depuis 2001: 2001, 2006, 2011, 2016 et, ces derniers jours, l'édition 2021?

  Tout simplement parce que à chacune de ces dates, est-ce dû à la proximité de l'Élection Présidentielle, la France s'interroge sur la question de ses origines et de ses ancêtres. Et non pas pour s'en tenir à l'imagerie d'Épinal traditionnelle : celle des Gaulois aux moustaches blondes à la peau claire.

          La réponse à cette question, nos origines, est bien entendu plus complexe. La génétique, discipline relativement jeune nous permet aujourd'hui de réécrire le livre de l'histoire du peuplement de notre beau pays, la France. Par leur décryptage complet du génome humain et tout particulièrement celui des Français, les paléo généticiens ont découvert que notre ancêtre Homo Sapiens parvenu sur notre sol, venant d'Afrique et passant par le Moyen-Orient, lors d'une vague migratoire il y a 40 à 60.000 ans, s'y implanta à la faveur de circonstances climatiques plus favorables, pour y subsister en tant que chasseur-cueilleur.

  Chasseur-cueilleur devenu progressivement, on parle de révolution néolithique, il y a 6 à 8000 ans, devenu progressivement paysan-éleveur sédentaire, à l'instar de paysans venu d'Anatolie, l'actuelle Turquie, et dont le mode de vie et de production se propagea progressivement  à l'Europe entière.

  Un dernier mouvement migratoire d'envergure généralisée à cette mutation sédentaire fût l'arrivée en masse jusque sur notre sol des Yamnayas, peuple du pourtour de la Mer Noire et du Moyen-Orient. La paléo génétique établit aujourd'hui avec certitude que jusqu'à 40 % de notre population aurait une ascendance yamnaya.

  Une telle proportion en si peu de temps plaide pour ces scientifiques et pour le Pr Arik Zammour, sinon pour un grand remplacement, du moins pour une invasion éclair.

  Probablement le fait de celle de guerriers à la peau et aux yeux sombres qui, ayant domestiqué le chameau, auraient pu se répandre rapidement au sein d'une population celte affaiblie par les crises économiques doublées d'une grande pandémie. Leur alimentation, excluant le porc facteur de la peste porcine, aurait permis à ces nomades de supplanter la population celto-ibère préexistante encore friande de hot dog.

  « Il faudra des nouvelles études pour trancher, a conclu le Pr Arik Zammour, mais la certitude est grande que nous sommes aujourd'hui les descendants des Yamnayas issus de la steppe pontique-caspienne et du désert d'Arabie. Le métissage a été de tout temps, et là tout particulièrement, un facilitateur de l'adaptation des hominidés ».

          C'est sous un tonnerre d'applaudissements, tant la démonstration était savante et brillante que le Pr Arik Zammour concluait : « C'est un message fort. Je vous en conjure : sans diversité, sans métissage nous sommes condamnés ».

  Dans les commentaires désemparés du public quittant les lieux, la communication close, pointait alors la lancinante question : mais y aurait-il donc deux Zammour ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Nucléaire
« Hugo », lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche