À lui, la Planète reconnaissante

Chers lecteurs, nous voici arrivés, à travers les âges, à notre destination, 25 Août 2119, Halicarnasse, en Asie Mineure...

                                 

unknown-3

 

               Chers lecteurs, nous voici arrivés, à travers les âges, à notre destination, 25 Août 2119, Halicarnasse en Asie Mineure. Pour la commémoration planétaire du centenaire du 25 Août. Le 25 Août, jour de la commémoration de la Saint Louis.

  Mais ne vous méprenez pas ! Si les délégations officielles confluent aujourd'hui du monde entier à Halicarnasse, petite ville d'Asie Mineure, au bord de la mer Égée, ce n'est pas pour honorer la mémoire de notre ancien roi capétien, Louis IX, Saint-Louis le Pieux, enfant de Louis VIII, dit « Louis le Lion » et de Blanche de Castille.

                     

images

 

              Non, le rendez-vous planétaire d'aujourd'hui, en 2119, est à l'invitation de Xao-Tse-Bang, le Président du Monde – oui le Président du Monde car nous sommes maintenant une seule planète – invitation à honorer un autre Saint. Le rendez-vous d'Halicarnasse est celui de la communauté humaine et plus largement de tous ce qui porte la vie sur terre. Sa raison d’aujourd’hui, l'inauguration du Mausolée Emmanuel.

  100 ans ont passé, chers amis, depuis le 25 Août 2019 et l'engagement de sauver la planète, pris ce jour-là à Biarritz par le roi Emmanuel devant le cacique Raoni, chef du peuple kayapo. On appela cette promesse le Serment de Biarritz. L'engagement était pris. Il fut tenu.

                                   

8f8ac71-jyhfyf3i7kliylhew4z2cn4x

 

           « Notre maison brûle. L’Amazonie, le poumon de notre planète, qui produit 20 % de notre oxygène est en feu. Nous sommes tous des Amazoniens » avait lancé Emmanuel de son bunker de Biarritz à l’adresse de la planète poussée à l’abîme social et écologique par l’avidité des milliardaires. « Moins de riches, plus de ruches ! » avait-il renchéri, reliant le destin tragique des abeilles à la folle course au profit.

 

          Aujourd’hui, 25 Août 2119, il fait 3° de moins que prévu. N'en déplaise aux sombres et tristes prévisions des Cassandre du GIEC (Groupe Intergouvernemental des experts sur l'Evolution du Climat). La neige est tombée hier sur Halicarnasse. Les eaux n'ont pas englouti Dacca au Bangladesh. Les ours blancs flânent toujours sur la banquise. Les rennes du Père Noël trottent toujours dans la neige, et le projet d'un milliardaire indien d'implanter le vignoble bordelais en Scandinavie abandonné. Bientôt Décembre, et les mamans pensent déjà à l’achat des petites snow-boots pour chausser leurs enfants sur le chemin de l’école.  

                           

au-programme-degustations-et-decouverte-du-savoir-faire-local
     

        

           Le Serment de Biarritz fait au peuple kayapo a été tenu, ceci, comme s'y était engagé courageusement à l’époque Emmanuel, sans remettre en cause l'ordre du Capitalisme et du Marché. Pari insensé avaient dit beaucoup. Pari insensé, mais pari tenu.

(Que cette anaphore, « pari insensé, mais pari tenu », n'aille pas vous remettre en mémoire l'autre, tout aussi célèbre, du Général de Gaulle, au balcon de l'Hôtel de Ville de Paris, un autre 25 Août, le 25 Août 1944 : «Paris outragé, Paris martyrisé, mais Paris libéré ! »)

  Arraché trop tôt à la ferveur de ses sujets à l'issue d'une longue et douloureuse maladie ictérique et d'un mandat de 23 ans consécutifs, la révision constitutionnelle de 2021 ayant institué l'élection présidentielle à vie, Emmanuel Macron reçoit aujourd'hui à Halicarnasse l'hommage de la planète reconnaissante.

  Beaucoup avaient songé, eu égard à la légendaire modestie de l'homme, à un hommage plus discret, à Biarritz même, lieu de son Serment, non loin de la forêt landaise toujours verte grâce à lui.

                                           

unknown-2

 

 Mais, Biarritz, était-ce proportionné au regard de l'accompli, du surhumain, colossal et titanesque travail d'Hercule ?

  Pour ce grand serviteur de la cause humaine et de la vie tout court, plusieurs fois attributaire au tournant des années 20 du XXIe siècle, du Prix Nobel de la Paix et de la Vie, le Président de la République du Monde Xao-Tse-Bang avait préféré Halicarnasse, en Asie Mineure.

(Halicarnasse est connue dans la mythologie comme la patrie de la belle naïade Salmacis, amoureuse d'Hermaphrodite, tel que nous le raconte le poète Ovide dans ses Métamorphoses.)

   Là n'était pas la raison invoquée par Xao-Tse-Bang, à la sagesse toute empreinte de confucianisme. En fin lettré mandarin, le Président Xao avait choisi Halicarnasse, seul emplacement terrestre digne à ses yeux d'accueillir l'érection du Mausolée Emmanuel.

   Et pourquoi donc « mausolée », alors que la volonté testamentaire du modeste personnage, ne portait que sur l'exigence d'une simple sépulture en terre landaise ? Un peu à la manière de la célèbre supplique de Georges Brassens, le poète-chanteur, supplique pour être enterré à la plage de Sète.

Pauvres rois, pharaons ! Pauvre Napoléon ! Pauvres grands disparus gisant au Panthéon ! Pauvres cendres de conséquences !
 Est-ce trop demander... ! Sur un petit lopin... Que l'on établisse ma concession...»)

   Mausolée, et à Halicarnasse, avait dicté, inflexible, Xao-Tse-Bang, en référence au roi Mausole, munificent satrape perse d'Asie Mineure au IVe siècle avant notre ère.

                                                

unknown-5

 

            Mausole avait fait ériger en l'honneur de sa propre personne le plus grand et le plus somptueux tombeau de l'époque. Il était admiré dans tout le monde antique. Haut de 45 m, décoré sur ses quatre façades de gigantesques et riches sculptures, on le considérait commela cinquième des sept merveilles du monde. C'est ainsi que le fameux tombeau prit le nom de mausolée.

  Après la Pyramide de Khéops, les Jardins de Babylone, la Statue de Zeus à Olympie, le Temple d'Artémise à Éphèse, le Mausolée d'Halicarnasse, le Colosse de Rhodes et le Phare d'Alexandrie, le président Xao avait voulu.

  À Halicarnasse, il y aura maintenant deux merveilles : la cinquième (le Mausolée Mausole) et la huitième, le Mausolée Emmanuel. Avec, à son fronton de marbre, gravé en lettres d'or : À lui, la planète reconnaissante.

                           

images-4

 

 

                             

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.