Flicage des profs et autres bonnes nouvelles

On parle beaucoup du déroulement des E3C mais il faut aussi connaître le système de correction, c'est volcanique.

On parle beaucoup du déroulement des E3C mais il faut aussi connaître le système de correction.

J'ai assisté après les épreuves des E3C à une scène surréaliste, celle d'une CPE découpant les angles de toutes les copies (600 feuilles) pour que celles-ci puissent passer dans la machine afin de les numériser. En effet, les sujets ayant été agrafés et les élèves ayant arrachés les feuilles. Il était alors impossible de les scanner.

Quelques jours plus tard, nous avons reçu nos premières copies. Je vous passe le mal de crâne que cela procure de passer son temps à lire des copies sur écran. Le plus extraordinaire c'est le système d'évaluation. Il s'appelle Santorin. On ne peut pas trouver plus explosif comme nom. Ce merveilleux logiciel ne permet pas l'annotation direct des copies. Il faut ouvrir une zone de texte, la configurer puis écrire. Inutile de dire que sur des paquets de 40 à 90 copies, on ne va pas le faire, faute de temps. Le plus extraordinaire c'est que si vous ne passez pas assez de temps sur votre copie et ne l'annotez pas un voyant rouge s'allume. Si vous la corrigez mais sans appréciation un voyant orange s'allume avec un point d'exclamation. Si vous l’annotez, cochez une appréciation alors seulement le voyant passe au vert. Et oui, il n'est pas possible de mettre ses propres appréciations. Celles-ci sont déjà prévues par avance. En bref, le temps passé sur une copie est évaluée, il est difficile de commenter comme on le souhaite, et pour finir, nous ne sommes pas libre de l'appréciation finale.

Summum du summum, les grilles d'évaluations de langue vivante ont été modifiées en cours de correction, comme en témoigne le site de l'académie de Poitiers qui publie la nouvelle grille le 26 janvier soit une semaine après le début des épreuves.

Le site de l'académie de Poitiers

Bien évidemment les exigences sont revues à la baisse afin de "valoriser le travail des élèves" ou plutôt de gonfler les chiffres. Renseignements prient auprès d'un collègue, il s'agit dévaluer en A2 alors que le niveau demandé est B1. Certains collègues qui avaient déjà commencé leur correction ont dû recommencer du fait de la modification des grilles de correction,

Pour terminer sur une note positive, le syndicat FEP CFDT pays de la Loire a fait circuler cette information :

"Comme vous le savez déjà, le rectorat de l’académie de Nantes a changé la nature des contrats des délégués auxiliaires en
transformant les contrats de 18h en 15h contrat + 3 HSA (voire 14h + 4h) et en
refusant pour certains de rémunérer les HSA faites au-delà de 18h.

Comme vous pouvez le vérifier sur vos bulletins de salaire, l’intégralité des
cotisations retraite sur les heures supplémentaires est, depuis janvier 2019
suite à la circulaire de désocialisation des heures supplémentaires, restituée
et ne donne donc plus aucun droit à la retraite.

Les services du rectorat nous ont rappelé que cette situation est légale,
conformément à un décret du 21 janvier 2009. Ce statut est d’ailleurs applicable à tous les enseignants y compris
ceux en contrat définitif
puisque, comme l’a précisé le rectorat, il ne
doit aux enseignants qu’un contrat à mi-temps, pour le reste il fait ce qu’il
veut, il peut donc diviser leurs cotisations retraite par deux et à terme
diviser les retraites par deux. "

La casse du service public d’éducation se poursuit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.