tavarniou vreton
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 août 2021

tavarniou vreton
Abonné·e de Mediapart

Pour un bistrot ouvert à toutes et tous

La mise en œuvre d’un passe sanitaire pour des cafés de village ou de quartier comme les nôtres. Cela consiste à contrôler, trier et séparer les habitants de la commune. Cela revient à refuser de servir un verre ou permettre d’assister à une animation à des personnes que nous côtoyons depuis des années. Tribune de gérants de lieux de convivialité et de création de liens.

tavarniou vreton
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

// POUR un bistrot ouvert à toutes et tous : NON à l'application d'un passe sanitaire dans nos lieux de quotidienneté. //

Communiqué commun – 3 août 2021

 À partir des premiers jours d’août, le pass sanitaire devient obligatoire dans les cafés-restaurants notamment. Un acte qui était jugé, il y a peu encore, impensable, dangereux, et discriminant. Peut-on encore, dans ces conditions, être un bistrot, un café, un bar ou un troquet ?

Il faut se rendre compte de ce que signifie la mise en œuvre d’un pass sanitaire pour des cafés de village ou de quartier comme les nôtres. Cela consiste à contrôler, trier et séparer les habitants de la commune, et autres utilisateurs du lieu. Cela revient à refuser de servir un verre ou permettre d’assister à une animation (concert, conférence, exposition, atelier, etc.) à des personnes que nous côtoyons depuis des années.

Qui sommes-nous, gérants de bistrot, pour refuser d’accueillir une personne et en accepter une autre ? Qui sommes-nous pour juger que telle ou telle personne est « en règle » ou au contraire « irresponsable » ? 

Dans tous nos bistrots, notre job est d’accueillir, non de sélectionner.

Nous sommes des lieux ouverts à toutes et tous sans distinction. Nous sommes des cafés, pas des clubs fermés. Nous sommes des lieux de rencontre, où la différence et le mélange sont richesse. Nous sommes aussi un service de proximité, au service de tous. L’accueil sans condition, l’entraide et l’échange sont des notions fondamentales, inscrites dans notre socle de valeurs. Elles sont notre ADN.

La situation sanitaire actuelle justifie-t-elle de faire voler en éclat ces valeurs ?

Nous sommes par ailleurs des lieux responsables et pleinement conscients du contexte sanitaire. Nous œuvrons activement depuis plus d’un an et demi à enrayer collectivement l’épidémie de la covid 19. Nous ne remettons aucunement en débat ici la pertinence du vaccin.

Pour autant, l'impact sanitaire n'est pas le seul critère à prendre en compte. Pour ce qui est des cafés, nous pensons que l'urgence est dans le besoin de fraternité et le respect des choix des autres, en ces périodes troublées. Le rôle d'un café n'est pas de contrôler ni de mener une politique sanitaire. Il est de contribuer au vivre ensemble.

Nous, gérants et tenanciers de lieux de convivialité et de création de liens :

  • Nous refusons de jouer le rôle de police sanitaire, et ainsi de contrôler, de trier et de séparer les usagers de nos lieux.

  • Nous défendons un respect de la liberté de choix, ainsi que de la liberté individuelle d'aller et venir dans des lieux publics sans discrimination aucune.

  • Nous nous questionnons sur l'obligation vaccinale imposée aux salariés d'établissement de restauration et de bar.

  • Nous condamnons la brutalité et la précipitation dans lesquelles ces décisions sont prises.

  • Nous ferons tout ce qui est légalement possible de faire pour nous opposer à l'application d'un pass sanitaire dans des lieux publics comme les nôtres.

Chaque jour nous œuvrons pour que nos cafés restent des lieux conviviaux, sécurisants et ouverts à toutes et tous. Avec le pass sanitaire, une ligne rouge a été franchie. Sans réaction, c'est l'âme des cafés qui est aujourd'hui menacée. Et avec elle, une certaine idée du vivre ensemble. 

Gérants et salariés de cafés, habitués et usagers, habitants et élus locaux, réagissons !

Co-signataires :

// Au Coin d'la Rue, Café-Culture (29200 Brest) // La Barakafé, Café-Concert (35750 Saint Gonlay) // Bistro La Mère Margot, Restaurant-Bar (29550 PLOÉVEN) // Brasserie Tri Martolod, Brasserie-Magasin-Bar-Concerts (29900 Concarneau) // Le Bretagne, Bar (29189 Plougastel-Daoulas) // Le Café de l'Ancre, Café-Concerts (29470 Loperhet) // Le Café de la Gare, Bar (29800 La Forest-Landerneau) // Café de Goasven, Bar associatif (29460 Logonna-Daoulas) // Un Café des Possibles, Épicerie-Restaurant-Bar culturel (35440 Guipel) // Café Théodore, Café-Spectacles (22300 Trédrez-Locquémeau) // La Cambuse, Café associatif (35630 Langouët) // Caramel et compagnie, Restaurant-Bar à vin-Caviste (22000 Saint Brieuc) // Cave Terre et Vins, Caviste (22100 QUEVERT) // Le Cellier, Café-Concert (22170 Boqueho) // Cervoiserie Quimper, Bar à bières (29000 Quimper) // Le Cessonnais, Bistrot (22000 St Brieuc) // Le Champ Commun, Commerce coopératif de proximité (56800 Augan) // Chez Jeanne, Épicerie-Bar-Restaurant (38650 Saint-Martin de la Cluze) // Ch'ty coz, Café-Brocante (22160 Bulat Pestivien) // Le Comptoir de la presqu'île, Cave-Bar à bières-Épicerie fine (29160 Crozon) // Le Contre-Temps, Bar-Tabac-Concert (22510 Moncontour) // Le Cycrien's, Bar (56130 Nivillac) // Folavoine, Épicerie-Bar (22110 Mellionnec) // Le Grenier à bières, Bar à bières (56300 Pontivy) // Le Guibra, Bar-Épicerie-Restaurant (35250 Saint-Sulpice-La-Forêt) // Gwennili, Café-Librairie (29590 Le Faou) // Le Lok'all, Café citoyen-Épicerie-Animations (29600 Ploujean Morlaix) // Mar'mousse, Kav-Bar (22190 Plérin) // Le Melar dit, Bistrot-Epicerie-Spectacles (29400 Locmélar) // Le Mouton à cinq pattes, Bar-Restaurant (29200 Brest) // La Pépie Trémargad Kafe, Café associatif (22110 Tremargat) // Pioche, Bar de jeux coopératifs (44000 Nantes) // Le P’tit bar du Contrevent, Café-Épicerie-Culture (22290 Tréguidel) // La Route du lin, Café-Librairie bien-ētre (29450 Commana) // Run Ar Puñs, Scène de musiques actuelle-Bar (29150 Châteaulin) // La Tête dans les Raisins, Bar à vin-Cave (56100 Lorient) // Le Temps des cerises, Restaurant-Librairie-Spectacles (22140 Tonquédec) // Le Truc Café, Bar (22300 Lannion) // Ty Cosy, Bistrot-Snack-Salon de thé (22300 Lannion) // Ty Gavroche, Bar (22000 Saint Brieuc) // Ty Grean, Restaurant-Bar (29410 Plouneour Menez) // Le Ty Ploujeannais, Café-Restaurant (29600 Ploujean Morlaix) // Les Voyageurs, Café associatif (29160 Lanvéoc) //

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Après la victoire de Giorgia Meloni, les féministes veulent réveiller l’Italie
L’accession au pouvoir du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, de ses idées racistes, de sa culture patriarcale et de son homophobie décomplexée, fait craindre le pire en Italie. Le pays enregistre déjà un lourd retard en matière de droits des femmes. Mais une nouvelle génération entend bousculer l’ordre établi.
par Ellen Salvi
Journal
Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Donné favori, le bloc des droites, emmené notamment par la post-fasciste Giorgia Meloni, a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre 2022. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Nos articles, entretiens et reportages.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicales
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan