Projet Azimut: suite de l'aventure!

Résumé du projet Azimut: 

Par étape, et en se passant le relais tous les neuf jours, les photographes de Tendance Floue et leurs invités marchent à travers le territoire français pendant 6 mois

Quelques extraits du parcours de Denis Bourgesaccompagné de son ami Guillaume Friocourt, peintre.

Denis Bourges Denis Bourges

 © Denis Bourges © Denis Bourges

"Je laisse ma vue de la rue de Dunois pour de nouveaux paysages. Ma route commence à Decize au bord de la Loire." Denis Bourges

 

 © Denis Bourges © Denis Bourges

"Départ à 9h de l'hôtel Bel Air face à la gendarmerie, direction Gannay-sur-Loire. Un stop chez Maximum pour un dernier café puis à la superette pour quelques vivres. Enfin prêts pour affronter le canal qui nous conduira au domaine du Bourg de Gannay. Rapidement la conversation s'engage sur les impressionnistes. Nous traversons des paysages qui nous évoquent les toiles de Monet, Van Gogh et les autres. Guillaume, l'ami peintre qui m'accompagne, m'explique comment jouer avec la palette de couleur et attire mon attention sur les reflets bleus de l'eau, complémentaires des orangers du feuillage des arbres." Denis Bourges

 

 © Denis Bourges © Denis Bourges

"Bonjour mon père, auriez vous des chambres à louer pour deux pèlerins ? 
Quel jour mon fils
Demain soir
Oui, mais arrivez avant 17h car nous mangeons à 18h30 
Parfait à demain
Après une journée de marche l'abbaye de Sept fons à Diou apparaît. 
Frère Georges est là, il nous accueille et nous demande si nous voulons le tampon. "heu, le tampon! quel tampon ?"
Nous sommes sur le chemin des pèlerins de St Jacques de Compostelle et les tampons servent de passeport et de droit d'entrée. 
Frère Georges nous montre nos chambres et nous rappelle les horaires des messes en insistant sur notre présence. 
Déjà le soleil décline et l'odeur des cuisines gagne le couloir. 
La cloche sonne. 
Un silence mortuaire règne dans le réfectoire. Nous sommes chez les trappistes qui ont fait voeux de silence...
Une symphonie de fourchettes, cuillères et verres envahit la pièce. En bruit de fond Chopin. 
Je ne connaîtrai pas le nom de mon voisin de table ni même pourquoi il est là. Comme nos frères, nous débarrassons la table pour nous diriger vers la sacristie. Guillaume me fait remarquer le jeune âge des moines et leur grand nombre.
9h30 nous sommes au lit, nom de diou!" Denis Bourges

 

Guillaume Friocourt photographié par Denis Bourges © Denis Bourges Guillaume Friocourt photographié par Denis Bourges © Denis Bourges
 « Neuf jours d’échange et de marche entre photographie et peinture, de discussions sur le cadrage, la lumière et l'harmonie des couleurs. Tels des pèlerins en quête de spiritualité nous avons emprunté les sentiers de campagne et contemplé les paysages au rythme du marcheur !"

Vous pouvez aussi suivre la route sur InstagramFacebook et Twitter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.