70 intellectuels et membres de la société civile se mobilisent en faveur de François Hollande

Des femmes et des hommes, jeunes talents et personnalités d’expérience, de province, de Paris et d’ailleurs… : ces citoyens incarnent une part de la diversité de la France, et de l’Europe. Universitaires, responsables associatifs, écrivains, magistrats, avocats, dirigeants d’entreprises, sportifs : pour la plupart engagés dans des collectifs, ces personnalités en provenance de tous les horizons témoignent de la capacité de François Hollande à rassembler au-delà des clivages. En vidéo ou par écrit, elles expliquent aujourd’hui à Terra Nova pourquoi, le 6 mai, elles voteront ensemble : François Hollande.

Des femmes et des hommes, jeunes talents et personnalités d’expérience, de province, de Paris et d’ailleurs… : ces citoyens incarnent une part de la diversité de la France, et de l’Europe. Universitaires, responsables associatifs, écrivains, magistrats, avocats, dirigeants d’entreprises, sportifs : pour la plupart engagés dans des collectifs, ces personnalités en provenance de tous les horizons témoignent de la capacité de François Hollande à rassembler au-delà des clivages. En vidéo ou par écrit, elles expliquent aujourd’hui à Terra Nova pourquoi, le 6 mai, elles voteront ensemble : François Hollande.

Voter François Hollande, c’est répondre à la nécessité de l’alternance.

Tous, ici, souhaitent tourner la page d’un sarkozysme qui a « dévalué, affaibli, brouillé et rendu inaudible » la politique de la France dans le monde, comme le dit Jean-Yves Camus. En cinq ans, pour reprendre les mots de Caroline Mécary, Nicolas Sarkozy « a décrédibilisé la parole politique » en pratiquant « à tous les niveaux de l’Etat (…) le mensonge permanent ». François Fatoux regrette de surcroît  une pratique du pouvoir « violente » et « solitaire » et le refus de s’inscrire dans toute démarche collective. Il estime que François Hollande sera capable d’avoir « une vision plus apaisée du pouvoir » où les communautés « ne seraient pas mises en tension les unes avec les autres ». Il est temps d’ouvrir une nouvelle page pour la France.

Voter François Hollande, c’est dénoncer un mauvais bilan et projet bien pire.

Sur le plan économique. Pour Bernard Gazier, les exonérations sur les heures supplémentaires « dans un contexte de chômage, […] heurte le bon sens le plus immédiat ». La suppression pour les plus riches des droits de successions et de donations est pour Cécile Pavageau, une mesure « dangereuse et contre-productive car elle met à mal l’égalité des chances et la prospérité économique du pays », quand, pour Christian Chavagneux, la TVA sociale est « une aberration économique en plus d’être injuste socialement ».

 

Sur le plan social. André Grimaldi condamne les « menaces » que Nicolas Sarkozy fait peser sur la Sécurité sociale quand Bruno Palier lui reproche de vouloir « couper la France des moyens de préparer l’avenir » car rien n’est fait « pour la jeunesse, la recherche et développement ou l’éducation ».

 

En matière d’immigration. Que ce soit, pour Jean-Pierre Azéma, en raison de « la création d’un ministère de l’immigration, de l’intégration et de l’identité nationale qui, sous couvert de développement solidaire, s’est traduit par une série de mesures d’exclusion voire des dérives franchement xénophobes » ou, pour Philippe Askenazy, de « sa démarche anti-immigrés qui n’est qu’un abaissement de la France et des Français » .

 

Voter François Hollande, c’est faire le choix d’un homme sérieux et d’un projet ambitieux.

 

William Bourdon souligne ainsi le « très haut niveau de professionnalisme [de François Hollande], son grand humanisme et une rectitude morale impeccable ». « Par rapport à son concurrent, il n’y a pas photo », s’exclame Robert Castel qui estime que François Hollande sera le meilleur candidat pour mettre en place « davantage de justice fiscale, lutter contre la précarisation et maintenir certains liens de solidarités menacés ».

 

La priorité à la jeunesse et à l’éducation reçoit la plus large approbation. « Augmenter le nombre de professeurs est une très bonne chose », affirme Jeanne Fagnani. L’équité, notamment fiscale, est aussi un élément clé dans les soutiens qui s’expriment. « C’est à François Hollande que je fais le plus confiance pour répartir les efforts de manière juste », explique Marie Duru-Bellat.  Jean Viard, de son côté, met en avant la proposition de taxer les revenus à 75% au-delà d’un million d'euros : « il s’agit d’une mesure symbolique qui nous rappelle que nous appartenons à la même société et que nous avons les mêmes engagements ». Raffaele Simone juge lui aussi que « les impôts supplémentaires sur les plus fortunés » sont « une bonne mesure ». La politique économique proposée par François Hollande rassemble elle aussi très largement. Pour Maria Nowak, François Hollande est aussi le plus à même de « conjuguer réduction du déficit budgétaire et politique de croissance », « véritable enjeu de sortie de crise ». Quant à Bruno Rebelle, il loue la volonté du candidat socialiste de « rebattre les cartes de la politique énergétique (…) sur la base d’un débat citoyen ouvert qui ne traitera pas uniquement de la part du nucléaire ».

 

Le 6 mai 2012, ils voteront François Hollande.

Aïdara Alexandre, spécialiste des politiques « enseignement supérieur »,

Allal Mehdi Thomas, conseiller pédagogique à l’ENA, spécialiste de la lutte contre les discriminations

Alphandéry Claude, président du Laboratoire de l’économie sociale et solidaire voir la vidéo

Azéma Jean-Pierre, historien, professeur des Universités émérite voir la vidéo

Askenazy Philippe, économiste voir la vidéo

Bayart Jean-François, directeur de recherche au CNRS

Bergounioux  Alain, rédacteur en chef de la Revue socialiste, président de l’Ours voir la vidéo

Bourdillon François, médecin voir la vidéo

Bourdon William, avocat et président de l’association Sherpa voir la vidéo

Brugère Fabienne, philosophe voir la vidéo

Camus Jean-Yves, chercheur associé à l’IRIS voir la vidéo

Castel Robert, directeur d’études à l’EHESS voir la vidéo

Cette Gilbert, professeur d’économie voir le texte

Chalumeau Thomas, économiste voir la vidéo

Chavagneux Christian, journaliste économique voir la vidéo

Cheb Sun  Marc, directeur de la rédaction de Respect Mag voir la vidéo

Clay Thomas, professeur agrégé de droit privé, doyen de la Faculté de droit de Versailles, Associé-gérant de Corpus Consultants voir la vidéo

De Singly François, sociologue voir la vidéo

Desjardins Xavier, spécialiste des politiques de logement

Dhorasoo Vikash, ancien footballeur international vice champion du Monde 2006, parrain du Paris Foot Gay, producteur de cinéma, chroniqueur sportif voir la vidéo

Domenach Jean-Luc, senior research fellow à Sciences-Po – Ceri voir la vidéo

Dubet François, sociologue et directeur d’études à l’EHESS voir la vidéo

Duru-Bellat Marie, sociologue à Sciences-Po voir la vidéo

Donzelot Jacques, sociologue

Duval Guillaume, journaliste voir la vidéo

El Mouhoud Mouhoub, professeur d’économie à l’université Paris Dauphine Directeur du GDR International CNRS DREEM-EUROMED

Fagnani Jeanne, directrice de recherche au CNRS voir la vidéo

Fatoux François, délégué général de l’Orse (s’exprime à titre personnel) voir la vidéo

Frioux Dalibor, enseignant et écrivain voir la vidéo

Gazier Bernard, professeur d’économie voir la vidéo

Godino Roger, ancien doyen de l’Insead

Grimaldi André, professeur de médecine, chef du service de diabétologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris voir la vidéo

Guérin Serge, professeur à l’ESG-MS, sociologue

Gurgand Marc, Ecole d’économie de Paris voir la vidéo

Hannezo Guillaume, banquier d’investissement voir la vidéo

Henry Pierre, président de France Terre d’Asile voir la vidéo

Hervieu Bertrand, chercheur et fonctionnaire voir la vidéo

Imbert Nicolas, directeur exécutif de Greencross voir la vidéo

Kessler David, directeur de rédaction des Inrocks (s’exprime à titre personnel) voir la vidéo

Laforestrie Bruno, président de Hip Hop Citoyens, co-fondateur de Radio Génération voir la vidéo

Lameignère Christophe, directeur général de Polydor voir la vidéo

Le Bras Hervé, directeur d’études à l’EHESS voir la vidéo

Leday William, spécialiste des questions internationales et défense

Le Gall Gérard, politologue voir la vidéo

Lichtenberger Yves, sociologue voir la vidéo

Manin Bernard, politologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études et professeur à New York University

Mécary Caroline, avocate au barreau de Paris voir la vidéo

Menger Pierre-Michel, sociologue

Mitz Nina, présidente directrice générale de société voir la vidéo

Mons Nathalie, professeur de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise

Muchielli Laurent, sociologue au CNRS, spécialiste des questions de sécurité et de justice voir le texte

Nowak Maria, fondatrice de l’ADIE voir la vidéo

Palier Bruno, directeur de recherche du CNRS au centre d’études européennes de Sciences-po voir la vidéo

Pavageau Cécile, avocate au barreau de Paris voir la vidéo

Portelli Serge, magistrat, membre du syndicat de la Magistrature voir la vidéo

Radanne Pierre, ancien président de l’Ademe, expert en énergies voir la vidéo

Rebelle Bruno, expert développement durable, ancien directeur de Greenpeace voir la vidéo

Rocard Michel, ancien Premier ministre, ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique

Roman Joël, philosophe et essayiste voir la vidéo

Salmon Christian, écrivain

Schweisguth Etienne, centre d’études européennes de Sciences-Po voir la vidéo

Simone Raffaele, linguiste, philosophe et essayiste, auteur du « Monstre doux » voir le texte

Sintomer Yves, professeur de sciences politiques à l’Université Paris 8 voir la vidéo

Tertrais  Bruno, politologue

Viard Jean, sociologue voir la vidéo

Vigarello Georges,directeur d’études à l’EHESS voir le texte

Viveret Patrick, magistrat honoraire à la Cour des Comptes voir la vidéo

Vizy Marc, spécialiste de l’outre-mer

Weber Henri, député européen

Wieviorka Michel, sociologue

Wittorski Dominique, dramaturge voir la vidéo

Wyvekens Anne, sociologue et juriste

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.