Ah, qu'est-ce qu'on se marre !

Un peu d'ironie citoyenne pour commenter notre "House of cards" national !

Le ralliement des pêcheurs (qui seront tous pardonnés... Enfin, peut-être !). © Thierry Girard Le ralliement des pêcheurs (qui seront tous pardonnés... Enfin, peut-être !). © Thierry Girard

 

 

 

 

 Ah, qu'est-ce qu'on se marre ! Dimanche soir, le résultat à peine prononcé, les couteaux des battus étaient déjà sortis et la revanche promise du troisième tour était assurée : on allait voir c'qu'on allait voir (chacun se considérant déjà comme le futur vainqueur des législatives) !

Qu'est-ce qu'on voit trois jours après ? Bah, les uns et les autres se préparent au cinquième tour...celui de 2022 ! Du côté de la France insoumise, Monseigneur Méluche ("Monseigneur", je reprends le terme de Pierre Laurent ce matin sur France Inter), qui a définitivement laissé au vestiaire son air patelin pour reprendre le ton condescendant (c'est une litote) de sa verve habituelle, a décidé de faire cavalier seul (mais qui veut et peut monter à cheval avec lui ?) en laissant de côté ses camarades communistes, voire des écolos qui auraient pu le rejoindre... Mais les cocos ne sont plus que des social-traitres, n'est-ce pas ? Il veut incarner l'opposition radicale à Macron pour que dans 5 ans le peuple tout entier soulevé le porte au pouvoir sans coup férir. Il joue la carte du pire, mais il ne sait faire que ça, soit !
Du côté des écolos, on n'en parle pas : EELV existe t-il encore ? Cécile Duflot aurait un projet paraît-il...
Le PS ! Ah, le PS ! A part quelques coups de canif dans le contrat où j'ai voté Vert (Mamère en 2002, Cohn-Bendit pour les Européennes), j'ai toujours voté socialiste depuis mon premier bulletin de vote (je dirai pas quand...). Et là, qu'est-ce qu'on me propose ? De me rallier à l'écurie #Hamon2022 ou à celle #Hidalgo2022 en attendant #Najat2022 ou que sais-je encore ? Mais on se fout de ma gueule ! Et pendant ce temps-là, Valls se fait tailler des croupières en jouant les Don Quixote de la Marcha, alors qu'une centaine de députés PS, beaucoup plus discrètement, semblent avoir sollicité l'investiture de REM (le parti, pas le groupe rock !)...
A droite, c'est pas mieux : la barque des futurs ralliés est prête à larguer les amarres et à quitter le bateau LR qui, à défaut de couler, est bien échoué sur un banc de contradictions fatales ! Ce qui est bêta quand même pour tous ces quadras et jeunes quinquas qui pensaient que c'était enfin leur tour, et voilà que ce « petit con » de Macron les ringardise d'un coup ! Imaginons qu'il réussisse et qu'on en prenne pour dix ans, pour Barouin, NKM, Lemaire, Bertrand et autres, c'est à désespérer ! Oh, ils vont bien trouver quelques accommodements pour participer au pouvoir d'une manière ou d'une autre. Ce ne serait pas raisonnable de rester tout ce temps dans l'opposition, juste pour vociférer comme Jacob à l'Assemblée !
Et le FN ! Là, c'est la cata ! Voilà-t-y pas que leur blondasse de remplacement, la Maréchal-nous-voilà, leur fait la nique en disant que pour l'instant elle a mieux à faire que réparer les pots cassés d'une campagne foireuse ! Et elle n'a que 27 ans, la bougresse ! Ah, putain ! dans dix ans, elle aura 37 ans ! C'est l'âge pour devenir président(e) maintenant !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.