Quand cette époque parle de démocratie avec des mots crasseux...

Saint serrement de mon cœur à l'écoute de mon temps
des mots des uns et des mesures des autres je n'aurai pu tirer autre chose que le malheur d'assister à l'impuissance assumée des humain-e-s !
Honte sur vos têtes vos langues fourchent diaboliquement ! Honte qui se répand comme police dans nos rues ! Uniformes et port d'armes se moquent de nos larmes !
Et le virus qui se joue de toutes nos justifications...
Médecins qui soignez vous ?
Des femmes des enfants et des hommes ou une Civilisation qui porte la mort comme un étendard ?
Faut-il que je vous aime pour accepter cette foutue méditation ... sur l'ignoble d'aujourd'hui .
Mais sachez le je vous (ai) hais cordialement pour cette "mise au monde" parait-il...
Demain comme hier c'est aujourd'hui que tout se fait et se défait !
Ami-e-s c'est le moment de jeter les dés .
A l' espoir du Hasard ou au Désespoir parfaitement nécessaire...
tieri

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.